Chômage : neuf élus PS et EELV, dont la maire de Besançon Anne Vignot, veulent la création d'emplois verts

Neuf maires PS et EELV préconisent de créer des "emplois verts" destinés à des chômeurs, dans une tribune publiée par le JDD. Parmi ces élus, la maire de Besançon, Anne Vignot.

Anne Vignot a été élue maire de Besançon le 3 juillet 2020
Anne Vignot a été élue maire de Besançon le 3 juillet 2020 © France 3 Franche-Comté

Créer des emplois verts pour lutter contre le chômge : c'est la propostion de neuf maires de grandes villes. Les élus s'expriment dans une tribune publiée par le Journal du dimanche (JDD).  Selon les signataires, le climat a besoin de bras et des millions de Français d'un emploi.

            "Il est aujourd'hui absurde que des gens soient indemnisés à être malheureux chez eux alors qu'ils pourraient contribuer au bien commun. C'est dans ce contexte que nous devons ouvrir un nouvel horizon positif et que nous soutenons la mise en place d'une garantie de l'emploi pour les personnes qui en sont privées, dans des activités utiles à la reconstruction écologique", écrivent-ils.

            Pour Martine Aubry (PS, Lille), Jeanne Barseghian (EELV, Strasbourg), Emmanuel Denis (EELV, Tours), Anne Hidalgo (PS, Paris), Léonore Moncond'huy (EELV, Poitiers), Benoît Payan (PS, Marseille), Johanna Rolland (PS, Nantes), Cédric Van Styvendael (PS, Villeurbanne) et Anne Vignot (EELV, Besançon), "le climat a besoin de bras pour accélérer la décarbonation de notre économie et des millions de Françaises et de Français veulent un travail. Il n'y a que dans un système défaillant que ces deux réalités peuvent coexister."

            Il s'agit selon eux, à un coût inférieur aux dispositifs actuels d'aide à l'emploi, de "satisfaire de très nombreux besoins individuels et sociaux dans des secteurs variés comme le bâtiment, l'agroécologie ou encore l'économie circulaire".

Appel à l'Union Européenne

Dans une précédente tribune, en octobre 2020, une quarantaine d'élus locaux, de droite comme de gauche, avaient appelé  l’Union-Européenne à les soutenir dans leur politique écologique.

Les maires, dont celle de Besançon, Anne Vignot  écrivaient alors : "Les centaines de milliards d'euros du plan de relance européen doivent être une opportunité d'accélérer la transition écologique, de financer le Green Deal européen et de relever l'ambition climatique de notre continent."
 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique emploi économie