Besançon : la nouvelle maire écologiste Anne Vignot réduit son indemnité et va réduire les plafonds de certains salaires

C'est la première mesure symbolique prise par la nouvelle municipalité de Besançon lors du vote du budget primitif mercredi 15 juillet. La maire écologiste Anne Vignot baisse son indemnité de 1000 euros bruts pour augmenter celles des conseillers municipaux délégués. 

Anne Vignot, membre d'Europe-Ecologie Les Verts, est la nouvelle maire de Besançon.
Anne Vignot, membre d'Europe-Ecologie Les Verts, est la nouvelle maire de Besançon. © Emmanuel Rivallain - France 3 Franche-Comté
Ce mercredi 15 juillet, le nouveau conseil municipal a voté le budget primitif de Besançon qui s'élève à 192 millions d'euros. Parmi les dossiers discutés, celui des indemnités d'élus figure tout en haut de la pile. La première mesure votée est hautement symbolique. Elle modifie le montant des indemnités des élus du conseil municipal.

La nouvelle maire écologiste Anne Vignot a décidé de réduire de 1 000 euros son indemnité, elle touchera donc 4578,21 euros bruts mensuels. Un signal fort dans un contexte de crise sanitaire, sociale et économique. En prenant ses fonctions au cabinet de maire, l'ancienne chercheuse en géographie avoue avoir été choquée par les niveaux de rémunération.
 
Anne Vignot "Quand j'arrive au cabinet et que je découvre les niveaux de rémunération j'ai un choc"



De plus, la nouvelle maire renonce à ses frais de représentation soit 300 euros par mois. Elle fera de même si elle est élue présidente de la communauté urbaine.

Je sais vivre sobrement. Dans une société qui vit des crises sociales, économiques, climatiques, il est temps de revenir à une approche sobre et pourtant ambitieuse. La fonction d'élue est de monter une politique d'intérêt général et non pas de devenir un notable.

Anne Vignot

 

Les conseillers municipaux délégués augmentés de 40 euros



Cette décision profitera directement aux conseillers municipaux. La baisse des indemnités de la maire permettra d'augmenter celles des conseillers municipaux délégués de 40 euros bruts mensuels. "Nous avons souhaité faire en sorte que les indemnités des conseillers municipaux délégués soient consolidées, ces élus conscrent beaucoup de temps à leur fonction ce qui impacte leur vie professionnelle", explique Anne Vignot, ajoutant avoir décidé de diminuer son indemnité pour "rester dans une enveloppe globale constante".


 

Enfin, le plafond des salaires au cabinet d’Anne Vignot sera abaissé de 30 %. Tous les collaborateurs n’étant encore pas recrutés, on ne connaît pas encore l’impact sur l’enveloppe globale. Ces efforts "ne seront pas compensés pas des hausses d'indemnités de la communauté urbaine", précise la Ville. 

Assurant qu'elle n'avait eu aucune directive de son groupe politique, sincère, elle veut jouer la transparence, précise-t-elle.


"On peut saluer unanimement votre effort personnel", a réagi Eric Alauzet (LaREM).
Les onze élus d'opposition de droite se sont abstenus lors du vote des indemnités de fonction des élus.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter