Coronavirus : drive, mise en quarantaine des livres... les bibliothèques rouvrent, mais avec des mesures strictes

Alors que les bibliothèques rouvrent les unes après les autres après avoir été fermées en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, des mesures bien précises sont mises en place pour récupérer les livres. On vous explique.
Image d'illustration.
Image d'illustration. © Laurent THEVENOT/MaxPPP
La lecture est un loisir très recherché en cette période de crise sanitaire. Durant le confinement, certains ont dévoré les livres les uns après les autres, quand d'autres les ont véritablement délaissés. Les bibliothèques et les médiathèques étaient alors fermées par mesure de sécurité.

Depuis le 11 mai, nombre d'entre-elles ont rouvert leurs portes, tout en s'adaptant aux gestes barrières et aux mesures sanitaires très strictes imposées aux établissements et structures recevant du public.

La Direction générale des médias et des industries culturelles a d'ailleurs publié un document de recommandations officielles de 13 pages, pour aider et orienter les collectivités dans la mise en place de mesures de sécurité afin de favoriser la réouverture partielle des médiathèques et autres bibliothèques. On y découvre notamment les règles applicables concernant la mise en quarantaine des collections et des ouvrages entre deux prêts. 

"Dès la reprise des activités de prêts, mettre en place un circuit de traitement des documents afin de ne pas mettre en contact les documents ayant été traités (désinfectés, mis en quarantaine) de ceux qui ont été manipulés par les usagers ou le personnel" précise le document édité par le ministère de la Culture.

Consulter l'infographie détaillant les 4 phases de déconfinement des bibliothèques.
 

Le drive ou "prêt-à-emporter"


Depuis le 18 mai, le site de Gendrey de la médiathèque Jura Nord a rouvert ses portes au public, mais sous une forme bien particulière, celle du drive ou "prêt-à-emporter". "On repart, mais différemment", résume Cédric Nouet, responsable Médiathèque, culture et associations à Jura Nord.

"Ce protocole s’appuie sur les recommandations nationales d’ouverture progressive des médiathèques françaises. Une phase test a été validée avec succès le 15 mai dernier, auprès d’une quinzaine de lecteurs. Si le site de Dampierre reste toujours pour l’heure fermé (et ce jusqu’à fin mai), il est donc possible pour les adhérents de commander des ouvrages et de venir les récupérer à Gendrey sur rendez-vous, afin d’éviter les files d’attente car les retours et demandes sont nombreux" précise Cédric Nouet. Les ouvrages restitués seront placés en quarantaine durant une semaine avant d’être de nouveau proposé au prêt.

A Saint-Vit, dans le Doubs, même mesures : un drive permet aux amoureux de livres de refaire leurs stocks depuis le 11 mai. Le service "Clic & collecte" est accessible par mail à bibliotheque@saint.fr ou au 03.81.87.00.99.

Un système de drive a également été mis en place à Belfort. Les lecteurs peuvent réserver leurs documents par téléphone 03.84.54.27.54 ou par mail : bibliothèque@mairie-belfort.fr. "Nous vous appelons pour vous prévenir que votre commande est prête et vous venez la chercher à votre convenance aux heures d'ouverture de la bibliothèque. Vous rendez vos documents uniquement dans la boîte de retours si possible dans un sac" détaillent les responsables de la bibliothèque municipale.
  

A Besançon, vers la fin du mois de mai


A Besançon, les bibliothèques municipales restent pour l'instant fermées. "Dans le contexte sanitaire actuel, nous mettons tout en œuvre pour rouvrir nos établissements au plus vite. Nous sommes encore en attente des équipements nécessaires pour préserver à la fois la santé du public et du personnel. Nous pensons être en mesure de réunir ces conditions vers la fin du mois de mai" expliquent les services municipaux via les réseaux sociaux, tout en demandant encore un peu de patience aux usagers (plus d'infos par ici).

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société covid-19 santé