Covid-19 : une indemnité exceptionnelle sera versée aux étudiants infirmiers mobilisés dans les hôpitaux

L’Agence Régionale de Santé et le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté ont annoncé, ce samedi 14 novembre, le prochain versement d’une indemnité exceptionnelle pour les étudiants infirmiers mobilisés dans les hôpitaux de la région.
 

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Alexandre MARCHI - France Télévisions
Nous vous racontions, il y a quelques jours, la colère des étudiants de troisième année du CHRU de Besançon, réquisitionnés par l’Agence régionale de santé de BFC pour deux mois obligatoires de stage, à compter du lundi 16 novembre. Payés 1,50 € de l’heure, ils dénonçaient un manque de considération et redoutaient une "mise en danger" de leur formation. "On se sent quand même exploités, car on va sur le terrain pour 1.50 € de l’heure (car sous convention de stage), pour faire le boulot d’aide-soignant", dénonçait alors Clara, 20 ans, étudiante infirmière.

Pour leur venir en aide, ce samedi 14 novembre, l’ARS et le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté ont annoncé le versement prochain d’une indemnité exceptionnelle pour les étudiants infirmiers, en stage dans les hôpitaux de la région. 2 400 étudiants sont concernés.

Une indemnité de stage portée à 244 euros par semaine


"Afin de reconnaître la solidarité dont font preuve les futurs professionnels de santé, l’Agence Régionale de Santé et le Conseil régional vont procéder à une revalorisation exceptionnelle de leurs indemnités de stage dont le montant légal varie de 38 à 50 euros par semaine. Ainsi, les étudiants mobilisés recevront une indemnité portée à 244 euros par semaine", détaillent l’ARS et le Conseil régional dans un communiqué.

20 millions d’euros au niveau national

Cet engagement s’inscrit dans une décision nationale prise par le ministère de la Santé et le ministère de l’Enseignement Supérieur en faveur d’une majoration exceptionnelle des indemnités de stage légales durant la période de l’état d’urgence sanitaire. Au niveau national, cela représente une enveloppe de 20 millions d’euros, attribués dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale rectificatif 2020.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation