La maire de Besançon Anne Vignot annonce être positive au Covid-19

La ville de Besançon (Doubs) annonce ce mardi 23 novembre en fin d’après-midi que la maire écologiste Anne Vignot va travailler ces prochains jours en s’isolant. Elle va bien et souffre d'une légère fièvre.

 « Anne Vignot Maire de Besançon et Présidente du Grand Besançon, a été testée positive au Covid-19, ce mardi 23 novembre 2021” annonce la mairie.

“Les rencontres de ce soir à Planoise sont annulées et son agenda sera aménagé de façon à pouvoir s’isoler tout en maintenant dans la mesure du possible des réunions en visio. Le virus circule toujours et les contaminations repartent à la hausse. Maintenez les gestes barrières, évitez les contacts et faîtes vous vacciner. », conclut le communiqué de la ville. 

La maire a également tenu informée la population via son compte Twitter.

Dans le Doubs, au 22 novembre, le taux d'incidence est de 179 nouveaux cas pour 100.000 habitants. La circulation du virus s'accélère depuis quelques jours, la France est entrée dans la cinquième vague. On dénombre 30.000 contaminations en 24 heures.

Un jour de visite ministérielle 

Avant de savoir qu'elle était positive, Anne Vignot avait rencontré ce matin Elisabeth Borne en visite dans le Doubs. La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, était en visite à Besançon. Avant de se rendre sur le site Stellantis à Sochaux, Élisabeth Borne avait fait un arrêt à l’école de production, dans le quartier de Palente. 

Les possibles cas contact d'Anne Vignot vont être identifiés comme c’est le cas à chaque contamination par les équipes de contact tracing de l’assurance maladie.

La maire de Besançon a côtoyé brièvement dans l'après-midi la maire de Paris Anne Hidalgo.

Lundi 22 novembre, le premier ministre Jean Castex avait été testé positif, preuve que le virus circule partout et n'épargne pas les élus. "Son agenda sera aménagé ces prochains jours afin qu'il poursuive ses activités tout en étant à l'isolement" pendant dix jours, a indiqué à Matignon. Le chef du gouvernement avait appris lundi après-midi que l'une de ses filles âgée de 11 ans avait été testée positive.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société