Décès d’une nonagénaire dans un Ehpad du Doubs : un ancien aide-soignant condamné pour blessures involontaires

Un ancien salarié de 36 ans était jugé mercredi 6 mars devant le tribunal correctionnel de Besançon dans le Doubs pour des faits remontant à l’été 2020. Une résidente de 99 ans était décédée.

Les faits se sont passés à l’Ehpad Vill’Alizé de Thise près de Besançon, un établissement du groupe Korian. Le 16 juillet 2020, une résidente qui se plaignait de douleurs au ventre est décédée. Quelques jours plus tard, un aide-soignant a expliqué à la police avoir pris en charge durant une nuit la nonagénaire qui venait de chuter. Il l’avait remise dans son lit. Avant que l’état de cette dernière se dégrade. La victime avait finalement une double fracture du bassin, selon nos confrères de l’Est Républicain (article réservé aux abonnés) qui ont assisté à l'audience. L'ancien aide-soignant avait reconnu les faits lors de la première audience de son procès.

Un établissement fortement touché par la crise du covid

La famille de la victime avait porté plainte. L’homme était poursuivi pour le qualificatif d'homicide involontaire. Le tribunal a finalement retenu l’altération du discernement du prévenu. Il était seul cette nuit-là avec un collège pour gérer une cinquantaine de résidents. En cette année 2020, le personnel était marqué par des mois de lutte. L’établissement dans lequel s’est déroulé le drame a connu au moins trente décès durant la crise sanitaire du Covid.

L'aide-soignant qui avait été licencié peu de temps après avoir dénoncé sa faute a été reconnu coupable de blessures involontaires et condamné à une interdiction d’exercer avec des personnes âgées.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité