Disparition de Chantal Soulier à Besançon : les images de vidéosurveillance exploitées, de nouvelles recherches aux Hauts-du-Chazal

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot

Chantal Soulier, une femme de 64 ans a disparu le 29 octobre du CHU de Besançon où elle a quitté les urgences. 11 jours d’attente douloureux pour la famille pour laquelle beaucoup de questions restent en suspens.

Où est passée Chantal Soulier ? Cette habitante d’Ecole-Valentin dans le Doubs a fait une chute sur la voie publique le 29 octobre alors qu’elle promenait son chien. Transportée aux urgences, elle disparaît vers 19h45 alors qu’elle vient de passer une radio. Plus aucune trace d’elle. La sexagénaire avait manifesté de récents troubles de mémoire et de concentration, selon sa famille. Elle est partie ce jour-là sans fermer son domicile, sans téléphone portable, qui aurait pu aider à sa localisation.

Une silhouette de dos dans la nuit

11 jours après sa disparition, ce mardi 9 novembre, une battue avec une vingtaine de militaires et quelques bénévoles devait ratisser le secteur de Hauts de Chazal proche de l'hôpital de Besançon. Un espoir pour la famille après plusieurs jours de recherches les 3,4 et 5 novembre dans le secteur du bois de Franois. Un chemin qu’aurait pu emprunter Chantal Soulier pour tenter de rejoindre son domicile. “Aujourd’hui, 11 jours après sa disparition, il n’y a pas de vraie piste. On sait par la vidéosurveillance qu’elle est rentrée sur un brancard à l’hôpital, mais personne n’atteste de sa sortie” expliquait ce matin une proche de la famille. Finalement, la famille a pu visionner ce jour des images où l’on aperçoit de dos une silhouette quitter l'hôpital en pleine nuit, ce pourrait être Chantal Soulier.

“On rentre dans la phase où on est obligés de lâcher prise, on doit s’en remettre aujourd’hui à l’enquête” expliquent les proches dans une attente terriblement douloureuse. Clémence Thirode, la fille de Chantal Soulier a été reçue par le CHU de Besançon, confronté lui aussi à cette disparition inquiétante.

Le CHU a rencontré la famille et assure cette dernière de son plein soutien et de l’entière mobilisation de ses équipes dans les investigations de recherche. Ces recherches sont toujours poursuivies à l’heure actuelle en pleine collaboration avec les services de la gendarmerie.

CHU de Besançon

11 jours après la disparition, les chiens spécialisés n’ont plus d’odeurs pour travailler

La pluie tombée en abondance a effacé tout espoir de retrouver les traces de cette habitante du Grand Besançon.J’espère la retrouver, qu’on puisse organiser quelque chose si l’issue est tragique. L’incertitude, c’est asphyxiant” confiait sa fille au moment des dernières battues.

L’enquête est confiée à la police de Besançon, et la gendarmerie du Doubs. Les investigations se poursuivent.

L’appel à témoins lancé par les gendarmes reste d’actualité. Toute personne qui aurait pu apercevoir Chantal Soulier peut contacter la gendarmerie d'Ecole-Valentin au 03 81 21 16 60 ou en composant le 17.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.