• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'émouvant hommage de Besançon au héros anglais William Clark

Michel Marlin, l'habitant de Besançon ayant aidé à identifier le corps du soldat britannique, prononce un discours émouvant devant le frère et le neveu du sergent mort le 16 juillet 1943 dans le crash de son bombardier. / © Stéphanie Bourgeot
Michel Marlin, l'habitant de Besançon ayant aidé à identifier le corps du soldat britannique, prononce un discours émouvant devant le frère et le neveu du sergent mort le 16 juillet 1943 dans le crash de son bombardier. / © Stéphanie Bourgeot

Le 16 juillet 1943, à 01h00 du matin, le bombardier du Sergent Clark s'écrasait sur la gare Viotte de Besançon, alors occupée par les troupes allemandes. 70 ans plus tard, son frère et son neveu ont traversé la manche pour recevoir hier mercredi les hommages des résistants et soldats bisontins.

Par Clément Jeannin

Harry Clark n'était jamais venu à Besançon. Et sa première visite est pour son frère, qu'il enterre enfin après 70 ans d'incertitude. Sur cette tombe anonyme du carré militaire, on peut désormais mettre un nom : celui de William Clark, sergent de la Royal Air Force, mystérieusement disparu le 16 juillet 43. Sa famille avait même renoncé à connaître un jour la vérité.

Et la vérité, c'est un bisontin, Michel Marlin, qui la découverte. Voyez l'émouvant reportage de Stéphanie Bourgeot, Richard Negri et Abdoulaye Sow.
DMCloud:81781
Crash du Halifax, 70 ans après
Intervenants: Harry Clark, frère du sergent William Clark // Michel Marlin // Violette Benkada, anglo-Bisontine // Andy Clark, neveu du sergent William Clark


A lire aussi

Sur le même sujet

La Comelle : partez en randonnée avec des rapaces !

Les + Lus