• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

“Faire pipi sur un policier” : une chanson pour enfants d'Aldebert déplaît à un syndicat de police et un père de famille

Quand l'humour au second degré d'une chanson d'Aldebert n'est pas appréciée.... / © Frédéric Dugit - maxPPP
Quand l'humour au second degré d'une chanson d'Aldebert n'est pas appréciée.... / © Frédéric Dugit - maxPPP

La polémique fait sourire. Les chansons enfantines de Guillaume Aldebert manient à merveille le second degré. "Pour louper l'école" , une chanson de 2008, agace un parent d'élève en Lorraine. Un syndicat de policier a même porté plainte. 

Par Sophie Courageot avec France 3 Lorraine

Pour louper l'école, je ferais n'importe quoi .... la ritournelle est chantée depuis plusieurs années en famille et dans les écoles. 

Pour louper l'école, moi j'irais jusqu'à...
Faire le tour de la maison
En pyjama, pour choper froid
Manger des tartines au goudron
Pour avoir mal à l'estomac
Faire mon service militaire
Traverser la Manche en bouée
Chatouiller une panthère
Faire pipi sur un policier

(Extrait paroles "Pour louper l'école Aldebert" 2008)

Cette dernière phrase et la chanson doit être chantée en fin d'année au spectacle de l'école de Ludres en Meurthe-et-Moselle. Un papa d'une fillette de CE1 a écrit au ministère et au directeur d'école pour dénoncer cette chanson enfantine. Interrogé par l'Est Républicain, ce papa qui veut rester anonyme dit ne rien avoir contre l'artiste lui même. 

« Je n’ai rien contre l’artiste. Dans le cadre du réseau Canopé  (éditeur public de ressources pédagogiques), des enseignants en musique de Lunéville ont fait une étude sur Aldebert qui reconnaît l’utilité pédagogique de certains textes, six chansons, mais “Pour louper l’école”, n’en fait pas partie. Quand j’entends les paroles, je pense au gendarme Beltrame qui a sacrifié sa vie pour sauver une otage, à ce couple de policiers assassiné sous les yeux de ses enfants, à cette policière municipale tuée de sang-froid par un terroriste » confie-t-il au journal. 

Le rectorat et l'inspection d'académie ont été saisis. L'équipe éducative a reçu le soutien de sa direction et d'une majorité de parents. Le rectorat explique que cette chanson s'inscrivait dans une visée pédagogique, sur le thème de l'éducation au regard critique. "Afin de préserver chacun des acteurs et permettre un retour au calme dans l'école Jacques Prévert, il a été décidé de ne pas chanter la chanson "Pour louper l'école" lors du spectacle de fin d'année" conclut le rectorat dans un communiqué.


Pour louper l'école : écoutez la chanson d'Aldebert

 
Pour louper l'école - Aldebert
 

Un syndicat de Police porte plainte contre l'école et l'Education Nationale

Le 28 mars, le syndicat France Police - Policiers en colère a expliqué qu'il déposait une plainte contre le directeur de l'école Jacques Prévert à Ludres et l'Education Nationale en tant que personne morale pour incitation au terrorisme, provocation d'un mineur à commettre un crime ou un délit et diffamation. Etonnant alors que cette chanson est fredonnée depuis des années, sans qu'elle n'ait heurtée personne. 

"Le ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer n'a pour l'heure pas réagi ni d'ailleurs le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Notre syndicat étendra le champ de sa plainte pénale à la personne du ministre Blanquer pour complicité si ce dernier ne fait pas immédiatement cesser les infractions" explique le syndicat de police vent debout contre la chanson du franc-comtois. France Police a obtenu 3,12% des voies aux élections professionnelles 2018. Il ne siège pas. C'est le 5e syndicat de policiers en France.

"Faire pipi sur un policier, prendre en otage ma petite soeur, faire sauter la classe à la dynamite" ces phrases de la chanson vont-elles trop loin ? Le syndicat estime que "laisser l'école de la République se transformer en école de la haine témoigne du niveau de déliquescence de nos institutions et du degré de responsabilité ou d'irresponsabilité de nos politiciens".

Le secrétaire national de France Police, Eric Roman s'est déplacé ce lundi 1er avril à Ludres en Meurthe-et-Moselle. "Pour France Police, il faut prendre les problèmes très tôt. Si on évite aux enfants de prendre de mauvaises habitudes dès l'école, ça nous évite de les retrouver derrière en commissariat" explique le syndicaliste au micro de France 3 Lorraine. Pour lui, on n'est plus en 2008, les choses ont changé après les attaques terroristes qui ont touché les forces de l'ordre. Le membre de ce syndicat de police qui se veut patriotique refuse que les enfants français de djihadistes, qu'ils nomment "les lionceaux du califat" soient confrontés à cette chanson à leur retour en France. "Si vous leur chantez ce genre de chansons ici, vous inquiétez pas, ils vont très vite comprendre" lance Eric Roman.  
 
Polémique sur une chanson d'Aldebert : l'interview du syndicat France Police
nterview : Eric Roman secrétaire national France Police par Anne Laure Chéry et France 3 Lorraine.

 
  

Les internautes prennent la défense du chanteur Aldebert


Depuis le début de la polémique, l'agacement sur cette chanson d'Aldebert est loin d'être partagé par tous. 

Sur Facebook, l'internaute Vadim Midav manie l'humour pour prendre la défense de cette chanson :  "On me souffle à l'instant à l'oreille que Syndicat France Police en colère va également déposer plainte contre RTL2 pour avoir diffusé Police Milice de Trust à 14h29 ce jeudi 28/04 suivi de I Shot The Sheriff de Bob Marley à 17h08..."

Olivier Michelet s'insurge : "Non mais vraiment vous êtes serieux ??? Avez-vous pris attache auprès de Guillaume Aldebert avant d'écrire de telles conneries ? L'ensemble de ses chansons touchent les enfants et les adultes. Personnellement je suis policier et j'ai chanté cette chanson des centaines de fois avec et sans mes enfants sans que cela me choque... la raison : parfois il faut prendre de la hauteur du recul et garder son âme d'enfance !"

"Le message principal et évident étant l'importance d'aller à l'école, et l'absence de pertinence qu'il y a à refuser d'apprendre, cette chanson se range dans la catégorie des dangereuses incitations antipatriotiques à s'éduquer et s'émanciper avec plaisir et légèreté. Cela, bien sûr, est probablement la plus grave atteinte à un régime policier, dont votre syndicat est le principal garant" contre attaque Nathan Nadal.

Contacté par nos soins, le chanteur Aldebert ne souhaite pas réagir à cette polémique. 


Regardez le reportage de France 3 Lorraine
Polémique dans une école de Lorraine autour d'une chanson d'Aldebert
L'école de Ludres présentera dans son spectacle de fin d'année une chanson d'Aldebert. Un syndicat de police a porté plainte contre les paroles qui, selon lui, incité les enfants à "faire pipi sur un policier" !

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les lacs de Bourgogne présentent un taux de remplissage rassurant

Les + Lus