Féminicide à Besançon : Le compagnon de la victime mis en examen et écroué

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aude Sillans avec AFP

L'homme de 34 ans, qui a avoué les faits, a été mis en examen ce 20 janvier, pour meurtre sur conjoint. Il a été placé en détention.

Céline Jardon est morte poignardée de 18 coups de couteau, le 17 janvier dernier. Son compagnon, un homme de 34 ans, a reconnu les faits. Il a été mis en examen et écroué, selon le Parquet. 

Il avait été interpellé rapidement après la découverte du corps de la jeune femme dans un appartement du quartier Battant de Besançon. S'il a avoué le crime, il ne peut pas l'expliquer, a précisé la vice-procureure de la République. 

L'alerte avait été donnée par une amie de la victime que Céline, paniquée, avait appelée. C'est cette amie qui a découvert le corps poignardée de dix-huit coups de couteau. La victime et son compagnon vivaient une relation depuis trois ans, une relation pendant laquelle ils s'étaient séparés à plusieurs reprises. 

Céline Jardon n'avait jamais porté plainte, mais elle avait appelé la police lors d'une violente altercation avec son petit ami en avril dernier. 

Son meurtre est le 7ème féminicide depuis le début de l'année, le deuxième en quelques semaines à Besançon. En décembre, une femme de 55 ans a été poignardée à mort par son mari. 

Au lendemain du décès de Céline Jardon, 200 personnes se sont rassemblées au centre-ville pour crier leur colère et leur détresse face à ces crimes. Les associations de défense des femmes dénoncent malgré les annonces du gouvernement et les mesures un manque de moyens sur le terrain.