Cet article date de plus de 3 ans

Le Grand Besançon est à la recherche de maraîchers

Depuis 2014 l’agglomération a lancé un programme de formation de maraîchers. L’enjeu est de permettre de nouvelles installations à proximité des bassins de vie pour répondre à une demande croissante de légumes produits localement et en agriculture biologique.
C’est en quelque sorte la revanche des maraîchers. Pendant des décennies ils ont été repoussés de plus en plus loin des villes pour laisser place à l’extension urbaine. Aujourd’hui les maraîchers reviennent à la périphérie des villes, le plus près possible des consommateurs qui veulent des circuits-courts et des légumes de qualité.

En 2014 le Grand-Besançon a donc lancé le programme « Graines de maraîchers » à Chalezeule. L’idée est de recruter des candidats maraîchers, de les former et de les aider pour l’installation. La formation pratique est assurée par les Jardins de Cocagne, de son côté la coopérative Coopilote intervient sur la constitution des dossiers administratifs et la recherche de marchés.

 
Grand Besançon : recherche maraîchers et terres agricoles


Même si les débuts ne sont jamais faciles, les nouveaux maraîchers arrivent à vendre leur production sur les marchés de quartier, en constituant des paniers hebdomadaires et auprès des restaurateurs, eux aussi de plus en plus intéressés par les produits locaux.

La principale difficulté est plutôt de trouver des terrains. Malgré la coopération avec la Chambre d’agriculture et la SAFER, les parcelles au plus près des consommateurs sont rares. Le Grand-Besançon lance donc un appel aux propriétaires.

Graine de Maraîchers a déjà formé trois professionnels qui volent de leurs propres ailes, deux sont actuellement dans le dispositif et l’objectif est d’en recruter plusieurs dont la formation débutera dans quelques mois. Les appels à candidatures sont en cours et encore ouverts à tous, les choix sera arrêté vers la mi-octobre. Avis donc aux candidat(e)s.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie