"Je vais ouvrir pour le groupe qui m'a donné envie de faire du rap !" : ils font la première partie d'IAM

Quand les pères fondateurs du Rap français (avec Solaar et NTM) passent dans la Boucle pour un concert complet dès les premiers jours, on peut compter sur leurs cousins Bisontins pour assurer une première partie forcément collector. Quatre MC's et un DJ rendent hommage au bon son de Besançon avant le décollage pour la planète Mars.

Le grand moment, ce sera ce mercredi 6 mars, à la Rodia. Ouvrir pour IAM, c'est forcément le genre de projet qui a du sens pour ces artistes bisontins. Pour José Shungu, chanteur du groupe Green Shop (et avant lui de la Cédille), c'est même du déjà-vu. Mais hier, c'est loin. Retour en 1994, dans la mythique salle du Montjoye à Besançon, disparue depuis le début des années 2000. À cette époque-là, les Marseillais viennent de décoller, propulsés par leur imparable "je danse le Mia" et se produisent pour la première fois à Besançon.

Ce soir-là, pour leur première partie, c'est le groupe "Artistes Réalistes" qui a la chance de se produire. José se souvient, puisqu'il était un des chanteurs de ce collectif qui aura sévi dans la Boucle entre 1993 et 1998.

À l'époque, on passait nos journées entre la Fac et la Maison pour Tous de Planoise, où l'on répétait. On avait été répérés par le producteur de concerts François Pinard. Dès que des artistes de hip-hop étaient programmés au Montjoye, il nous permettait d'assurer la première partie. Nous avons ainsi ouvert pour IAM, mais aussi NTM. Comme l'illustre la photo que j'ai conservée de ce moment, j'ai le souvenir d'une soirée très amicale avec Akhenaton, Shurik'n et tout le groupe. Ils nous avaient fait de bons retours de notre prestation et nous avions bu des verres ensemble.

José Shungu, rappeur membre du collectif "Artistes Réalistes" entre 1993 et 1998

Trente ans plus tard, c'est la salle de la Rodia qui a demandé à José Shungu de proposer un concept musical collant avec cet esprit des précurseurs du Hip-Hop des années 90. Le chanteur a opté pour une "Mixtape Live". Dans le milieu du Hip-Hop, il s'agit d'une soirée où un DJ lance des "Face B" de morceaux plus ou moins célèbres, des versions instrumentales sur lesquelles des MC's vont poser leurs textes.

Autour de DJ Menas, des rappeurs bien connus des Bisontins : Shao (ex Lil Shaolin), Miqi Holidey, Zo Grand Zoreil et donc José. Le monde du rap français est un petit univers. Le monde du rap bisontin est un tout petit univers. Certains ont écumé ensemble les soirées "micro ouvert", d'autres se sont retrouvés dans les petits concerts dans les bars associatifs du quartier Battant. Tous sont heureux de faire partie de la fête. D'autres auraient aimé en être, mais il a fallu faire un choix.

IAM, ce sont mes grands frères qui m'ont fait découvrir leur mythique album "l'Ecole du Micro d'Argent" quand j'avais dix ans. Pour moi, la boucle est bouclée, je vais jouer en première partie d'un groupe qui m'a donné envie de me lancer dans le rap. Un groupe qui m'a fait grandir avec des morceaux tels que "Petit Frère" ou "Né sous la même Etoile". 

Shao, rappeur

Pour Shao, que certains "anciens" connaissent sous le nom de Lil Shaolin, il y a un des membres d'IAM que le Bisontin de 33 ans a encore plus hâte de rencontrer. Ce n'est pas Akhenaton, ce n'est pas le DJ Kheops, mais le chanteur Shurik'n. "Il a été un mentor pour moi, avec ses textes si forts et sa passion pour les arts martiaux. C'est d'ailleurs pour l'imiter que je me suis d'abord appelé "Lil Shaolin". Quand j'en aurai fini avec le rap, quand je me replongerai sur mes faits d'armes, je pourrai dire que j'ai ouvert pour IAM !"

Historique, ce concert l'est assurément

Plus âgé que Shao, Miqi Holidey se souvient avoir découvert les Marseillais dès 1990, avec le morceau "Red, Black, Green". Puis très vite l’album "De La Planète Mars" est arrivé et IAM est rentré dans son top 3 de rap français avec Assassin et NTM.

Pour moi, ça a été avec NTM le groupe qui s’imposait sur la scène française jusqu’à "Ombre et Lumière". Ils étaient techniques dans leur façon de rapper, avaient des sons super bien produits qui sonnaient comme les Américains, développaient un univers singulier plein de références. Leur album "Ombre et Lumière", avec ses thèmes variés et tous ses interludes est vraiment un symbole de ces albums complets de l’époque où tu sentais une unité, une cohérence assez maîtrisée et le déroulement d’une œuvre structurée sur toute la longueur de l’album. [...] À partir des années 2000, j’ai trouvé que ça s'essoufflait et j’ai arrêté de suivre. Je n’ai pas trop aimé les derniers albums. Mais j’ai un profond respect pour l’honnêteté qu’ils injectent dans leur travail et leur professionnalisme. Ils sont toujours exigeants et ça se sent.

Miqi Holidey, rappeur

La tournée des Marseillais est nommée " HHHistory Tour". Historique, ce concert l'est assurément. Tout comme celui qui lui succèdera, le 22 mars, avec la venue de MC Solaar. Là encore, c'est complet depuis longtemps. Là encore, la Rodia a demandé à José Shungu de proposer une nouvelle "Mixtape Live" avec d'autres artistes. "Ils en ont déduit que je suis le dinosaure du rap à Besançon, car mes partenaires d'"Artistes Réalistes" ont quitté la région et sont remontés à Paris. Je suis vraiment très fier d'être le "monsieur loyal qui rappe de ces deux soirées", conclut José.

Miqi, Zo, José, Shao et DJ Menas sont attendus à 18h ce mercredi pour les balances. Ils se sont vus ensemble ces derniers jours pour préparer leur live. Depuis l'annonce de leur participation à ce concert événement, les cinq artistes sont bombardés de textos pour des demandes de places, car les 1 200 de la Rodia se sont vendues en quelques jours en mai dernier. Cinq artistes qui, une fois leurs trente minutes de show délivrées à un public qui devrait être réceptif, passeront de l'autre côté de la salle. Pour assister à l'un des concerts les plus attendus de l'année à Besançon. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité