Justice : une nouvelle journée morte ce mercredi 11 avril

Minute de silence lors de la grève du 30 mars dernier / © Fabienne Le Moing
Minute de silence lors de la grève du 30 mars dernier / © Fabienne Le Moing

Les principaux syndicats de magistrats, les greffiers et les avocats sont à nouveaux mobilisés mercredi 11 avril pour une "journée morte" contre le projet de réforme de la justice. Le Conseil national des barreaux appelle tous les avocats à la manifestation nationale à 13h à Paris, en robe.

Par Fabienne Le Moing

Les syndicats s’élèvent contre un projet qu’ils estiment déshumanisant et qui, selon eux, instaure des décisions de justice plus rapides mais moins qualitatives.

Les principaux griefs contre la réforme

Le projet de programmation de la justice de la garde des Sceaux Nicole Belloubet doit être présenté en Conseil des ministres le 18 avril. Ce texte annonce "sans surprise la mort de la justice, au terme d'une longue maladie", dénoncent dans un communiqué l'Union syndicale des magistrats (USM), le Syndicat de la magistrature (SM), le Syndicat des avocats de France (SAF) ainsi que la CGT Chancelleries et services judiciaires et d'autres syndicats.

Les organisations mobilisées ont dressé une liste de leurs principaux griefs contre cette réforme: "Suppression des 307 tribunaux d'instance et de la fonction spécialisée de juge d'instance, organisation judiciaire illisible et éloignée du citoyen, déshumanisation de la justice, privatisation du contentieux civil". 

Ils dénoncent aussi une "régression des droits de la défense, (un) recul du contrôle de la justice sur les atteintes aux libertés publiques, (une) suppression larvée du juge d'instruction et du juge de l'application des peines, (une) réduction de la collégialité".




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus