Une manifestation anti-reconfinement rassemble une centaine de personnes à Besançon

Une manifestation pour protester contre le reconfinement de la population française a eu lieu jeudi soir à Besançon, quelques instants avant l'heure limite pour se reconfiner. Les manifestants étaient une petite centaine. Détails. 

© Bernard Portugal
Les mesures mises annoncées par Emmanuel Macron passent mal pour certains citoyens. C'est le cas en Franche-Comté. Ce jeudi 29 octobre 2020, aux alentours de 21h, des slogans ont été entendus dans les rues du centre-ville de Besançon à quelques heures du reconfinement qui devait prendre effet dans la nuit de jeudi à vendredi, à minuit.

Il s'agissait d'une manifestation pour dénoncer le reconfinement et pour pointer du doigt "la mauvaise gestion de la crise sanitaire", "la privatisation de nos libertés", "la crise économique" ou encore "la destruction de nos entreprises".

"Ce n'est qu'un couvre-feu généralisé sur toute la France pour éviter toutes contestations sociales" dénonce Frédéric Vuillaume, l'un des participants, syndicaliste et figure des gilets jaunes à Besançon. "Vu l'ampleur de la contestation en France, le président a mis un confinement, mais qui permet de travailler, d'aller au lycée, au collège..., alors qu'on sait que les clusters sont dans les entreprises et dans les établissements scolaires. Le gouvernement ne veut plus de vie sociale. Mais pendant ce temps-là les multinationales fonctionnent. C'est une volonté politique qui est dangereuse. Bien sûr le virus est là, mais ce sont les différentes politiques appliquées sur les hôpitaux, de restrictions, et puis enfin de compte on pâtie de tout ça. Leur politique est meurtrière" a-t-il détaillé au micro de Radio Bip. 

Un tour de parole a eu lieu, place de la révolution. Une centaine de personnes ont ensuite déambulé dans les rues, en chantant notamment "Travaille, consomme et ferme ta gueule !" Plusieurs manifestations de ce type ont eu lieu en France jeudi soir, notamment à Paris ou encore Toulouse
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société manifestation économie social