Météo : ça vous intrigue ? pourquoi parle-t-on de bise noire ?

La bise a fait tomber le thermomètre ces dernières heures sur une partie de la France et notamment en Franche-Comté, même si c’est un temps de saison d’hiver ! Le phénomène de la bise noire se produit régulièrement.  On vous explique tout.

“Oh, la bise noire, ça ne donne pas du tout envie de sortir !”. “C’est la première fois que j’entends parler de la bise noire !”. Sur la page facebook Météo Franc-Comtoise, les internautes échangent autour de la bise noire qui s’est invitée ce lundi 8 janvier. 


La bise, on la connait amicale quand elle nous est donnée par un humain ! Quand c’est la météo qui nous claque cette bise, elle peut avoir diverses formes. Lorsqu’elle souffle du nord ou nord est, la bise, la plupart du temps, nous amène un beau ciel bleu. C’est la classique bise, froide et sèche qui souffle sur l'Allemagne, en plaine d’Alsace, en Franche-Comté, en Lorraine, mais aussi jusqu’à la région lyonnaise, la Suisse et son lac Léman.

C’est quoi alors la bise noire ? 


Ilyes Ghouil, prévisionniste de la page facebook et du site Météo Franc-Comtoise précise : "il s’agit d’une bise (vent "continental" de Nord-Est froid) qui s’accompagne exceptionnellement d’humidité résiduelle, de grisaille et de quelques flocons. La bise à elle seule est généralement synonyme de soleil." Bref, si le vent vous glace, et que le temps n’est pas folichon, voire neigeux, vous avez probablement affaire à une bise noire.  

Les Suisses, via Météo Suisse précisent que dans leur pays, la bise noire se produit lorsque la dépression qui se situe à proximité des Alpes entraîne de l’humidité dans un courant d’est à sud-est.

Une bise noire dont on retrouve la trace dans les dialectes régionaux


Les anciens connaissent bien le mot de bise noire.Sur la page des amis du Grandvaux, un secteur du Haut-Jura d’où est originaire Quentin Fillon Maillet, champion olympique de biathlon, un dictionnaire détaille les mots d’antan. La bise noire est définie comme celle de la lune rousse particulièrement froide avec un vent caractérisé par un plafond de nuage bas et une baisse de la luminosité. En patois bressan, on retrouve trace de la bise noire, la "bize nère". En Savoie, on employait dans le temps le verbe "bisoler" pour parler de la bise qui souffle.


En 2017, lors d’un reportage, un habitant de Franche-Comté nous confiait : “On avait une vielle voisine qui disait, la bise noire, c’est comme la lune dure du mois d’aout, elle trompe les sages et les fous !”. Elle amenait une certaine excitation.

La bise livre son froid mordant, sa poésie aussi quand elle habille, parfois, de glace les rives du Léman en Suisse.