PORTRAIT. Découvrez Lou Beurier, une des plus jeunes candidates de la nouvelle saison de The Voice

Samedi 16 mars 2024, Lou Beurier, habitante du Doubs, en Franche-Comté, participe aux auditions à l'aveugle de la saison 13 de The Voice. Un accomplissement pour l'adolescente de 17 ans qui depuis l'enfance vit intensément sa passion pour la musique.

Depuis août 2023, elle vit une drôle de vie. Elle, c'est Lou Beurier, 17 ans, actuellement élève de première au lycée Xavier Marmier de Pontarlier (Doubs). Cette année, les heures de cours ont une saveur particulière pour l'adolescente. Son quotidien, elle le partage en effet entre la capitale parisienne et son établissement scolaire du Haut-Doubs.

Pourquoi ? La raison a longtemps été tenue secrète. Mais ce mercredi, Lou a pu enfin l'annoncer à ses proches : après plusieurs castings réussis, elle fait partie des candidats qui participeront aux auditions à l'aveugle de l'émission musicale The Voice, samedi 16 mars 2024.

Une passion d'enfance

Sa mission du soir, faire se retourner les fauteuils des quatre coachs, acteurs connus et reconnus de la scène musicale française : Mika, Zazie, Vianney et le duo Bigflo et Oli. Pour ça, Lou Beurier devra performer dans le domaine qui la passionne depuis toute petite : le chant.

J'ai touché ma première guitare à six ans et, deux ans plus tard, je me suis prise de passion pour le chant. Ça ne m'a jamais quitté

Lou Beurier

"C'est ce qui m'anime depuis mon enfance" continue la jeune femme, contactée par France 3 Franche-Comté entre deux cours. "Très tôt, j'ai voulu écrire mes chansons, participer au maximum d'événements possibles, faire des clips... Me rapprocher le plus possible de ce que pouvaient faire mes idoles".

Celles-ci se nomment Amy Winehouse, Angèle, Stromae ou Bigflo et Oli. Des artistes qui l'ont guidé et poussé à toujours croire en sa bonne étoile. Ainsi qu'à ses rêves, dont le plus ultime reste de vivre de sa musique. Pour cela, Lou n'a jamais compté ses efforts : chorales, festivals de musique, concours de chants, premières parties ou collaborations avec des artistes accomplis comme Marion Roch ou Lilian Renaud (vainqueur The Voice 2015), etc.

Sa chaîne Youtube atteste de sa progression. On peut la voir toute petite, chanter en anglais lors d'un petit concert en salle des fêtes ou entonner seule, guitare en main et face caméra, Guantanamera, de Joe Dassin. Jusqu'aux premiers clips avec une voix et une présence plus affirmée.

J'ai toujours essayé de me créer un univers. Vers 15 ans, je me suis mis à composer mes propres chansons. C'est une façon encore plus forte de vivre sa musique, de s'approprier une histoire et des paroles

Lou Beurier

Son univers éclatera donc au grand jour ce samedi, devant la France entière. Une fierté pour la Franc-comtoise. "En fait, The Voice, c'est un rêve depuis longtemps" sourit-elle. "J'ai essayé de participer quatre fois à The Voice Kids, mais je ne suis jamais arrivée à aller jusqu'aux auditions à l'aveugle. Et là, sur 60 000 candidats, je fais partie des 100 personnes qui se retrouvent devant les coachs. C'est une belle récompense".

La tête à l'endroit

C'est d'ailleurs la production de l'émission qui l'a contacté en août dernier. Comme quoi, le travail paye toujours. "Après, la machine s'est mise en route" se souvient Lou. "J'ai enchaîné 5-6 castings à Paris. En tout, j'ai manqué environ 60h de cours, sans pouvoir leur dire la raison de mon absence". Il aura fallu être diplomate, mais son établissement a accepté. "Je ne galvaude pas du tout les cours" tient à rassurer la chanteuse. "La chanson, c'est un milieu tellement instable que je me dois d'avoir des bonnes notes à l'école". 

La part des choses, Lou a su la faire, sans doute aidé par une certaine expérience du petit écran. "À 13 ans, j'avais déjà participé et remporté une émission de N'oubliez pas les paroles" confie-t-elle. "Donc je voyais un peu ce qu'il fallait faire. Mais là où c'est différent avec The Voice, c'est que c'est déjà beaucoup plus gros. Et on vit aussi dans le stress permanent de savoir si on passe ou non au prochain casting. Si on est pris, on est euphorique, mais on repart tout de suite au boulot".

La prochaine échéance, ce sera en prime time sur TF1, où elle chantera le titre "Flowers", de Miley Cyrus. Un moment que l'adolescente appréhende. "Je n'ai pas revu ma prestation" assure-t-elle. "J'ai un peu d'appréhension, c'est vrai. Comment ma prestation va rendre ? Est-ce que je serai satisfaite ? Que vont dire les gens ?" Sans s'en faire non plus toute une montagne. "J'essaye de relativiser" continue Lou. "Certes, c'est quelque chose d'exceptionnel, un vrai tremplin, mais ce n'était pas mon objectif ultime. On peut voir ça comme une étape".

Un premier album sortira cet été

Et ce ne sont pas les regards appuyés et les applaudissements de ses camarades de lycée, (qui l'ont "un peu gêné"), qui lui feront prendre la grosse tête. La famille veille à cela. "J'ai la chance de fonctionner avec une mère qui fait attention à moi. Toutes les sollicitations passent par elle, elle gère les réseaux sociaux pour que je ne sois pas impactée par les commentaires" reprend-elle. "Avec mon papa, on forme vraiment un trio très soudé".

L'aventure va-t-elle continuer pour Lou ? Un fauteuil va-t-il se retourner ? "Je ne peux pas le dire" rit Lou. "Mais quoi qu'il arrive, j'aurais fait de très belles rencontres, grandi en maturité et je me serai renforcé sur pas mal d'aspects". 

Parfait pour cette année 2024 bien remplie. Lou Beurier monte en ce moment-même un groupe pour mettre en musique ses compositions et multiplier les dates estivales. Son premier album est également prévu pour cet été. Une nouvelle étape dans la carrière naissante de la jeune artiste. Pour des lendemains qui chantent.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité