Cet article date de plus de 6 ans

Près d'une centaine de manifestants à Besançon contre les violences policières

Comme dans une vingtaine de villes françaises, une manifestation contre les violences policières a eu lieu à Besançon à l'appel notamment de l'AMEB-Solidaires et du NPA. "La police partout, la justice nul part" scandaient les manifestants qui ont défilé devant la préfecture et le commissariat.

La manifestation du 22 novembre 2014 à Besançon
La manifestation du 22 novembre 2014 à Besançon © F.Petit
Un mois après la mort de Rémi Fraisse, tué par une grenade de la gendarmerie, dans le Tarn, cet appel à "reprendre la rue le 22 novembre" avait d'abord été lancé à l'initiative de comités opposés au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, avant d'être élargi à toute la France. Des rassemblements étaient aussi annoncés à Toulouse, Nantes, Tours, Brest ou encore Marseille.
Les organisateurs entendent "dénoncer la répression", suite en particulier à une manifestation d'opposants à l'aéroport, la plus importante contre le projet, le 22 février dernier à Nantes, lors de laquelle trois manifestants ont perdu l'usage d'un oeil.
A Besançon, près d'une centaine de manifestants ont marché de la place du 8 septembre au commissariat de police. Ils ont maculé symboliquement les murs du commissariat de peinture rouge.

durée de la vidéo: 00 min 31
Interview d'un manifestant du 22 novembre


durée de la vidéo: 00 min 19
La manifestation du 22 novembre

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social