• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Prison avec sursis pour la chocolatière indélicate

Braquage d'une chocolaterie à Besançon / © Isabelle Mounier
Braquage d'une chocolaterie à Besançon / © Isabelle Mounier

L'employée d'une chocolaterie bisontine, reconnue coupable d'avoir organisé un faux braquage pour dissimuler des vols réguliers dans la caisse de la boutique écope de six mois de prison avec sursis.

Par Aline Bilinski

Le tribunal correctionnel de Besançon a condamné à six mois de prison avec sursis, l'employée d'une chocolaterie. En avril dernier, la jeune femme de 26 ans avait simulé un braquage, n'hésitant pas à s'infliger elle-même un coup de couteau dans le ventre pour plus de crédibilité. La parade imaginée pour dissimuler des vols réguliers dans la caisse du magasin dont elle était responsable a été découverte par les enquêteurs.

Outre la peine de prison avec sursis, le tribunal correctionnel de Besançon impose à l'employée de rembourser les sommes détournées, dont le montant dépasse les 32 000 €.
La boutique de chocolats, située en plein centre-ville, est fermée depuis ce faux hold-up.

DMCloud:82601
Procès de l'employée d'une chocolaterie
M. Banchais/R. Negri

 

Sur le même sujet

Le départ de Bruno Le Maire sous les huées

Les + Lus