VIDÉO. Procès Zepeda à Besançon : “Seul Nicolas Zepeda détient les réponses” selon les avocats des proches de Narumi Kurosaki

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sarah Rebouh avec Stéphanie Bourgeot

Le procès de Nicolas Zepeda débute ce mardi devant les assises de Besançon. Qu'attendent les parties civiles ? Des réponses, évidemment. On fait le point en images avec les avocats des proches de Narumi Kurosaki.

Mardi 29 mars débutera devant la cour d'assises de Besançon le procès de Nicolas Zepeda. Ce ressortissant chilien est mis en examen pour l'assassinat en 2016 de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise de 21 ans. Il s’agit d’une affaire hors norme qui intéresse trois pays : la France où se sont déroulés les faits, le Japon, pays d’origine de la victime, et le Chili d’où est originaire l’accusé. Les avocats des parties civiles nous ont accordé un entretien en amont du procès.

Depuis le début, Nicolas Zepeda, extradé de son pays d’origine après une longue enquête du parquet de Besançon, explique qu’il n’a rien à voir avec la disparition de son ancienne petite amie. Où est passé le corps de Narumi Kurosaki ? “Ils attendent une révélation sur le lieu où est enterré le corps de Narumi. Je dis enterré mais c'est une supputation car on ne sait pas ce qui est devenu de ce corps. Seul Nicolas Zepeda détient les réponses à ce sujet” nous a expliqué Me Sylvie Galley, avocate de la famille de Narumi Kurosaki qui vit un véritable supplice depuis la disparition de leur fille en 2016.

► À lire aussi : Nicolas Zepeda accusé d'avoir assassiné Narumi Kurosaki : 5 points pour comprendre le procès qui s'ouvre à Besançon

Le procès apportera-t-il des réponses ?

"Ils sont dans cette perspective de faire part de leur chagrin et expliquer à quel point cette problématique d'absence de corps pour eux est insurmontable en terme de souffrance" poursuit l’avocate bisontine.

Nicolas Zepeda va-t-il parler ? Craquera-t-il sous la pression de la cour d’Assises ? Ou se taira-t-il, laissant son avocate Jacqueline Laffont exposer ses éléments de défense ?

Regardez le reportage de Stéphanie Bourgeot, Florence Petit et Dominique Robbe :

"Beaucoup de questions ne lui ont pas été posées. Beaucoup de réponses n'ont donc pas été apportées par Nicolas Zepeda qui est resté dans une zone de confort. Il n'a pas été mis à l'épreuve pour l'instant. L'épreuve réelle c'est la cour d'assises. Pour l'instant il est très confortablement positionné avec très peu de confrontations. Devant la cour d'assises c'est différent. Il va devoir convaincre” explique quant à lui Me Randall Schwerdorffer, avocat d'Arthur Del Piccolo-Saleh, petit ami de Narumi Kurosaki au moment de sa disparition.

Un acquittement inimaginable pour la famille de la victime

Nicolas Zepeda, défendu par l’ancienne avocate de Nicolas Sarkozy, spécialisée dans les affaires politico-judiciaire, peut-il être acquitté en raison de l’absence du corps de la victime et malgré les nombreux éléments pointant dans sa direction ? Pour les parties civiles, tout mène au fils d’un des cadres de la société de Télécoms Movistar, et ce malgré ses dénégations.

“La famille de Narumi, et sa maman notamment, ne peut pas imaginer un seul instant qu’il y ait un acquittement. Cela va au-delà de ce qui est possible dans sa souffrance de mère. Je rappelle qu’au Japon la peine de mort continue à être appliquée. Donc il y a eu de vrais questionnements aussi sur l’issue d’un procès ici en France et ce que pouvait représenter une peine pénale” détaille pour France 3 Franche-Comté Me Galley.

Me Randall Schwerdorffer ajoute : “Un certain nombre d'éléments permettent d'être certains qu'on a donné la mort à Narumi dans des conditions criminelles. Ensuite on s'est débarrassé de son cadavre. On a des éléments qui permettent d'imputer cela à Nicolas Zepeda.”

Le procès aux Assises de Nicolas Zepeda durera jusqu'au 12 avril et sera très suivi par la presse française et étrangère. Les réponses, apportées ou non par l'accusé, appartiendront dès la semaine prochaine à l’intime conviction des jurés.

>> Découvrez tous nos articles au sujet de la disparition de Narumi Kurosaki.