Ramadan : quatre choses que vous ne savez peut-être pas sur le mois saint des musulmans

Le ramadan débute officiellement ce lundi 11 mars en France. Ce mois de jeûne, de l'aube au coucher du soleil, fait partie des cinq piliers de l'islam. Horaires, interdictions, exceptions... France 3 Franche-Comté revient sur la base des choses à savoir sur cet événement religieux.

Le coup d'envoi a été donné. Dans un communiqué, la Grande Mosquée de Paris a annoncé le début du mois saint le lundi 11 mars à l'aube. L'annonce officielle était attendue, car la date exacte du ramadan est toujours communiquée au dernier moment, en fonction de l'observation de la lune.

Le ramadan, un des cinq piliers de l'islam, correspond au neuvième mois du calendrier musulman. En 2019, en France, 66 % des musulmans déclaraient respecter le jeûne pendant tout le ramadan, selon un sondage Ifop pour le Point et la fondation Jean-Jaurès. Un chiffre stable depuis 1989, selon l'étude.

À l'occasion du début de ce mois saint de la religion musulmane, France 3 Franche-Comté revient sur les bases avec quatre choses que vous ne savez peut-être pas sur le ramadan. 

 La date de début change chaque année (et est connue au dernier moment)  

Les dates du mois de ramadan sont déterminées en fonction du calendrier lunaire et changent chaque année. Pour donner le départ, deux méthodes existent. Des calculs astronomiques peuvent être réalisés pour connaître avec précision l'arrivée du premier croissant de lune du mois. 

"Mais certains pays, dont la France, gardent le système traditionnel qui veut qu'on attende d'observer effectivement la nouvelle lune dans le ciel pour commencer le ramadan", explique le président de la mosquée de Montbéliard, Oahi Gherabi. C'est la méthode choisie par la Grande Mosquée de Paris qui fait figure d'autorité en France. La date exacte de début de ramadan est donc connue au dernier moment.

Lors de la Nuit du doute, qui a eu lieu dimanche 10 mars au soir, la Grande Mosquée de Paris a réuni les fédérations musulmanes de France. Les spécialistes se sont assurés que le premier croissant de lune était bel et bien visible dans le ciel. Ils ont ensuite confirmé la date officielle de début du ramadan en France au lendemain, lundi 11 mars à l'aube. Il s’achèvera par la fête de l’Aïd-el-Fitr autour du 9 avril. 

Comme la visibilité de la lune dépend de la position géographique, le ramadan ne commence pas à la même date partout. Ainsi, au Maroc par exemple, le mois saint débutera mardi 12 mars. 

 Il ne s'agit pas uniquement de jeûner 

Lors de ce mois saint de la religion musulmane, les croyants ne peuvent ni boire ni manger de l'aube au coucher du soleil. Il est également interdit de fumer, de boire de l'alcool, de consommer des drogues ou d'avoir des relations sexuelles. Mais ce ne sont pas les seules règles à respecter.

"Il ne s'agit pas uniquement de jeûner, explique Oahi Gherabi. Il faut aussi s'abstenir de toute mauvaise action, de faire tout ce qui pourrait faire du mal ou gêner autrui." Ainsi, il sera par exemple défendu de mentir, de médire ou de faire usage de la violence. "En temps normal, ce n'est déjà pas accepté, mais en période de ramadan, c’est un peu comme si on coupait notre jeûne", assure-t-il. 

Plus qu'une simple liste d'interdictions, l'esprit du ramadan enjoint tous les musulmans à faire le bien autour d'eux. "Il faut essayer au maximum d’aider les pauvres, les démunis, ceux qui sont dans la nécessité morale ou physique. L'idée, c'est de donner de soi pour les autres", conclut Oahi Gherabi.

 L'heure de début et de rupture du jeûne change tous les jours en fonction du soleil 

Concrètement, les heures de début et de rupture du jeûne sont fixées par un calendrier local. "Comme le soleil ne se lève pas à la même heure à Besançon et à Paris, on a chacun notre calendrier", explique Benemar El Ouahab, responsable de la mosquée de Dole. "Par exemple, chez nous, le début était à 5h35 aujourd'hui et ce soir, ça sera 18h42. Ça change tous les jours d'une ou deux minutes."

Plus précisément, il commence 15 minutes avant Fajr, la première prière de la journée. Le début du jeûne est appelé Imsak. Le soir, au coucher du soleil, l'Iftar (ou Ftour) marque la fin du jeûne qui est généralement rompu en mangeant une datte. 

 Les personnes dont la santé est fragile ne sont pas tenues de faire le ramadan

Est-ce que tous les musulmans doivent le faire ? La réponse est non, il existe des exceptions. En premier lieu, les enfants ne jeûnent pas avant la puberté. "À partir de 12 ans environ, ils peuvent commencer, explique Oahi Gherabi. Mais si l’enfant se sent mal, ses parents doivent lui demander d’arrêter. Ils ne doivent pas l’obliger à faire le mois complet, il peut le faire en alternance par exemple."

Ensuite, les personnes ayant des problèmes de santé sont également exemptées. Ainsi, les malades chroniques, les femmes enceintes, les personnes âgées ne sont pas obligées de jeûner. "Dans tous les cas où ça pourrait poser problème à notre corps", résume Oahi Gherabi.

Ceux qui effectuent un long voyage sont également compris dans la liste, ainsi que les femmes pendant leurs règles. Ces jours "loupés" devront être jeûnés et rattrapés avant le prochain ramadan.