"Remédier à l’absurdité", Marie-Guite Dufay écrit à Olivier Véran pour que les infirmiers libéraux puissent vacciner

La présidente de la Région Bourgogne-Franche-Franche-Comté a écrit ce jeudi 18 mars au ministre de la Santé. Elle ne comprend pas que les infirmières, infirmiers libéraux n’aient toujours pas l’autorisation de pratiquer la vaccination contre le covid-19.

Les infirmiers libéraux demandent à pouvoir vacciner.
Les infirmiers libéraux demandent à pouvoir vacciner. © Darek SZUSTER - maxPPP

Depuis un décret du 4 mars, les pharmaciens et sages-femmes peuvent vacciner, mais pas les infirmiers libéraux. “A l’heure où la pandémie ne cesse de progresser, à l’heure où la campagne de vaccination doit plus que jamais s’intensifier, il est urgent que toute la communauté des professionnels de santé soit mobilisée, sans exception. C’est une question de santé publique et de marque de confiance envers le rôle et le professionnalisme des infirmiers et infirmières” écrit Marie-Guite Dufay. 

Alors que la volonté du gouvernement est de vacciner le plus grand nombre de personnes, la présidente de région demande à ce que ce point soit remanié. Elle “demande sans délai de remédier à cette absurdité”.

Dans une tribune publiée le 13 mars, Gérard Raymond, président de France Assos Santé, qui représente les patients, et Patrick Chamboredon, président de l'Ordre national des infirmiers, ont appelé le gouvernement à autoriser les infirmiers à vacciner. "Nous dénonçons l'incohérence du dernier avis de la Haute Autorité de santé à propos de l'extension des compétences vaccinales, qui ne permet pas de répondre à l'enjeu d'une vaccination massive, partout en France. Incohérence d'autant plus flagrante vis-à-vis du rôle et des compétences des infirmiers, qui sont des acteurs reconnus de la vaccination." « Alors que des livraisons massives de vaccins sont attendues à compter de la fin mars, n’attendons pas d’être débordés pour mettre en place des mesures de santé publique impactantes pour accompagner ces livraisons sur tout le territoire », ajoute Patrick Chamboredon.

En Bourgogne-Franche-Comté, selon les éléments de la présidente de région, il y aurait 4.670 infirmiers et infirmières libéraux. Des personnels qui connaissent bien la patientèle et ont l’habitude d’intervenir au domicile de personnes fragiles prioritaires pour la vaccination contre le covid.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société