Ségur de la Santé : les "oubliés" des augmentations de salaire se mobilisent, notamment en psychiatrie à Novillars

Certains personnels ne bénéficient pas des 183 euros d'augmentation de salaire, prévus par le Ségur de la santé signé mi-juillet par la CFDT, UNSA et FO. Les syndicats lancent des actions. Notamment ce jeudi 8 octobre, avec un mouvement de grève de la CGT au Centre Hospitalier de Novillars (Doubs).

Jeudi 8 octobre : banderole  devant le centre hospitalier de Novillars
Jeudi 8 octobre : banderole devant le centre hospitalier de Novillars © Fabienne Le Moing
Sur le terrain, dans les équipes, la colère est forte, selon les syndicats : suite au "Ségur de la Santé", certains voient leur salaire augmenter de 183 euros, d'autres non.
Trois syndicats ont signé cet accord avec le Ministère de la Santé, la CFDT, l'UNSA et FO. La CGT et SUD n'avaient  pas participé à ces négociations.

A Novillars, une grève ce 8 octobre

Au centre hospitalier de Novillars, c'est à l'appel de la CGT et de SUD qu'une grève a été lancée. Au centre des revendications : faire bénéficier tous les personnels de cette hausse de salaire, même les médico-sociaux, pour le moment exclus du dispositif.
Jan Szoblick, secrétaire CGT à Novillars, explique : "Quand les infirmiers et les aide-soignants manquent, les agents du médico-social les remplacent. Actuellement, devant cette injustice, au moins 30 d'entre eux (soit presque la moitié), qui travaillent à la Maison d'Accueil Spécialisée, ont demandé leur mutation dans un service sanitaire pour pouvoir obtenir ces 183 euros. Ce qui est très inquiétant pour l'avenir..." dit-il.

Une grève nationale aussi lancée par la CFDT le mardi 13 octobre


La CFDT est signataire, avec FO et l'UNSA, du Ségur de la Santé mais n'est pas satisfaite de la suite donnée à cet accord. "C'était une promesse : des négociations devaient être lancées rapidement" raconte Norbert Marteau, secrétaire général adjoint CFDT des Santé-Sociaux du Doubs" justement pour faire profiter tous les personnels de cette hausse de salaire. Elles n'ont toujours pas commencé." Le syndicaliste souligne que la CFDT a envoyé deux lettres au ministre de la Santé, Olivier Véran, lettres demeurées sans réponse.

C'est la raison pour laquelle la CFDT appelle à la grève nationale le mardi 13 octobre, pour les secteurs privés et publics du médico-social. Un rassemblement est prévu Place Granvelle à Besançon le mardi après-midi. 

Toujours selon Jan Szobrick, la colère monte sur le terrain : "On va encore demander à ce secteur de monter au charbon pour la deuxième vague du Covid mais ce n'est pas du tout le même esprit qu'en mars..."

Olivier Véran, ministre de la santé, sera, vendredi 9 octobre, à l'hôpital Nord Franche-Comté, à Trévenans. L'augmentation de salaire pour tous les personnels sera certainement l'un des sujets abordés.

Reportage tourné ce jour par Stéphanie Bourgeot et Fabienne Le Moing, jeudi 8 octobre, au centre hospitalier de Novillars :
Ségur de la Santé : les "oubliés" des augmentations de salaire se mobilisent, notamment en psychiatrie à Novillars
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société social coronavirus/covid-19