Suicide en prison : un détenu retrouvé pendu à la maison d'arrêt de Besançon

La macabre découverte a été faite ce vendredi 5 janvier au petit matin par une ronde de surveillance au sein de la prise de Besançon dans le Doubs.

Le détenu, un homme de 37 ans s’est pendu dans sa cellule où il était seul en raison d’un comportement agressif, a précisé le parquet. Il a été retrouvé par les gardiens vers 4h30 du matin. L’homme déjà condamné plusieurs fois avait été condamné en comparution immédiate le 15 décembre dernierà 10 mois de prison ferme pour avoir menacé avec un couteau des pompiers qui lui portaient secours alors qu'il était en état d'ivresse manifeste.Une enquête en recherche des causes de la mort a été ouverte, une autopsie doit être pratiquée dans les prochains jours.


"C'était une situation psychiatrique bien identifiée, il avait été extrait il y a quelques temps pour voir un psychiatre, et on l'avait même changé de quartier pour qu'il soit davantage surveillé, mais malheureusement, on ne peut pas tout contrôler", a regretté auprès de l'AFP Christophe Vernerey, délégué Ufap-Unsa à la maison d'arrêt.

Deux décès par overdose dans la même maison d'arrêt il y a quelques jours


Ce décès par suicide intervient une semaine jour pour jour après la découverte des corps de deux détenus morts après avoir ingéré un cocktail de drogue et médicament. Les deux hommes étaient âgés de 34 et 36 ans. Les syndicats de surveillants de prison avaient au lendemain fait part de leur choc.  "Entre les tentatives de suicide et les violences, malheureusement, on a déjà eu des drames" a expliqué Christophe Vernerey, représentant du syndicat UFAP UNSA Justice à la maison d'arrêt de Besançon à France 3 Franche-Comté pointant le problème de la drogue dans l’établissement. "A Besançon, les stupéfiants gangrènent la prison" a t-il dit. Selon les syndicats, la maison d’arrêt de Besançon compte 434 détenus, pour 272 places.