Trail des forts de Besançon : quel est l'impact économique sur la capitale comtoise ?

En 2019, près de 5600 concurrents ont participé au Trail des forts de Besançon. Depuis sa création en 2003, l'épreuve sportive a acquis une bonne réputation et sa renommée bénéficie à l'économie de Besançon.
Trail des forts de Besançon
Trail des forts de Besançon © Pascal Sulocha - France Televisions
Le Trail des forts de Besançon est devenu une référence dans le Grand Est. Si la majorité des sportifs viennent de la région Bourgogne-Franche-Comté (68.4% en 2019), 7.7% viennent de Rhône-Alpes, 5.9% d'Ile-de-France et 5.9% du Grand Est. 
Cette année, en raison de la crise sanitaire, il devrait y avoir moins de concurrents de nationalités étrangères. En 2019, 269 coureurs étaient originaires de 12 pays différents. 
 
Le trail des forts de Besançon
Le trail des forts de Besançon


Si un tiers des traileurs viennent seuls à Besançon, 68% sont accompagnés de une à cinq personnes. Des supporters qui consomment local ! 20 % des participants sont logés à l'hôtel ou en AirBnB. La moitié des inscrits et de leurs accompagnants passent deux jours ou plus à Besançon. 

Mais, selon ces statistiques de 2019 transmises par les organisateurs du Trail des forts de Besançon, les participants dépensent peu d'argent. 50% dépensent moins de 50 euros et 5% seulement plus de 200 euros. Reste que les dépenses de restauration ne sont pas prises en compte. Autre impact, le rayonnement de la capitale comtoise grâce aux retombées médiatiques dans les journaux spécialisés et les réseaux sociaux. 

Cette année, les inscriptions ne sont pas encore closes et déjà 4.873 coureurs ont déjà réservé leur dossard. Les inscriptions seront closes vendredi à 14 heures.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trail des forts sport trail