• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

VIDEO. Street-Art : Besançon sous les bombes du graffeur NaCle

L'artiste NaCle a pour mission de créer une fresque de 16 mètres de haut sur la façade de cet immeuble bisontin en rénovation. / © Clément Jeannin
L'artiste NaCle a pour mission de créer une fresque de 16 mètres de haut sur la façade de cet immeuble bisontin en rénovation. / © Clément Jeannin

Le graffeur bisontin, en collaboration avec son partenaire Maestro, a été mandaté par le bailleur Grand Besançon Habitat pour mettre des couleurs à la façade d'un immeuble rénové du quartier Palente. Un hommage à Vesontio et Besançon de 16 mètres de haut réalisé en moins d'une semaine. 

Par Clément Jeannin

Il s'appelle NaCle. Oui, comme la formule du Chlorure de Sodium. Mais avec un "e" à la fin. Un graffeur de 31 ans qui ne manque pas de sel.

NaCle, vous avez certainement déjà vu son travail si vous parcourez Besançon. Ses graffitis font désormais partie du paysage. 

Un travail qui plaît depuis des années à Emmanuel Dumont, professeur d'arts plastiques et conseiller municipal. Celui-ci a utilisé ses contacts pour proposer au Grand Besançon Habitat de mettre plus de couleurs et d'intensité à la façade d'un immeuble du quartier Palente en pleine rénovation.

L'artiste a donc imaginé avec Maestro une fresque rendant hommage au passé et au présent de la ville. Il a beaucoup de projets à venir, nottamment autour de l'hommage à Courbet avec la réalisation d'un fresque dans la ferme de Flagey.

 
Besançon sous les bombes du grafeur NaCle
Reportage Clément Jeannin






 

Sur le même sujet

Homophobie dans le sport : qu'en pensent les sportifs dijonnais ?

Les + Lus