Cet article date de plus de 4 ans

Le village by CA : un nouvel espace à Besançon pour soutenir les start-up

Besançon est la 8ème ville française à accueillir un Village by CA. Un concept créé par le Crédit Agricole pour soutenir la création d'entreprise. A Besançon, la banque s'est associée au pôle des Microtechniques pour offrir aux start-up un lieu et des appuis techniques. Deux start-up sont en place.
Le Village by CA : les créateurs d'entreprise en plein coeur de Besançon
Le Village by CA : les créateurs d'entreprise en plein coeur de Besançon © Le Village by CA
Alors que les banques sont souvent accusées de ne pas soutenir la création d'entreprise, cette fois-ci il s'agit d'une initiative soutenue par une banque ! A priori, cette création d'un lieu "de partage et de création dédié au business et à l'innovation" pourrait être perçue comme une "nouvelle strate" qui pourrait entrer en concurrence avec les structures existantes comme l'Incubateur de Franche-Comté ou la pépinière d'entreprises, deux structures basées sur le parc de Temis Innovation à Besançon. A écouter les responsables de ce projet, il n'en est rien. Au contraire, d'aprés le "maire" du Village by CA, Thomas Vigreux, "il y avait un manque, on avait besoin d'ajouter cet outil". Le Village by CA, c'est "une brique en plus" installée en plein coeur de Besançon dans les anciens locaux de la faculté de médecine, en face du futur projet prévu pour Saint Jacques, une Cité des savoirs et de l'innovation. Pour cette inauguration, Le Village by CA a demandé à l'un de ces anciens porteurs de projet à Paris de raconter son expérience. Et cela tombe bien, c'est un créateur de videos !! La voici : 
durée de la vidéo: 01 min 45
Le Village by CA expliqué par Video Telling


L'attrait indéniable de ce concept est le travail en réseau. C'est justement ce qu'est venu chercher Grégory Gille, le créateur de GEOIDE. Cet ingénieur n'est pas originaire de Franche-Comté, Lorsqu'il a pressenti que son idée pouvait déboucher sur la création d'une entreprise, il a fait le tour des incubateurs et les Francs-Comtois ont été réceptifs à son projet. "D'habitude, les incubateurs attendent que les créateurs  arrivent avec un  business plan, moi j'avais l'idée mais aucune idée sur la façon de la commercialiser. L'Incubateur de Franche-Comté m'a justement aidé pour cela".

"Tout va très vite !"

Aujourd'hui "tout va trés vite ! " s'exclame Grégory Gille. Aprés son passage à l'Incubateur, Grégory a créé sa société spécialisée dans la sécurisation des systèmes de communication. Aujourd'hui, quatre salariés travaillent à plein temps pour cette start-up dans des locaux sécurisés de la pépinière d'entreprise et d'autres recrutements doivent avoir lieu dans les mois qui viennent. Le responsable de GEOIDE est l'un des deux projets retenus par le comité de sélection de Le Village by CA. Il compte utiliser le réseau du Village by CA pour développer son activité dans le domaine civil ( l'armée française est actuellement son seul client) et à l'étranger. L'ingénieur viendra aussi au Village pour nouer des contacts professionnels. Lors de ses déplacements en France, il pourra facilement retenir un espace de travail dans l'un des Villages by CA. 24 villes ont prévu d'accueillir ce type de structure basée sur un partenariat privé-public. 

Des grandes entreprises apportent leurs soutiens 

Au printemps prochain, un second comité de sélection doit étudier la candidature des start-up intéressées par ce concept. Une fois retenus, les créateurs peuvent louer un espace bureautique pour 150 euros par mois. Actuellement,  28 postes sont encore disponibles. Mais, il ne s'agit pas seulement de louer un espace. L'ambition des promoteurs de ce projet est d'aider le créateur à "accélérer" son développement grâce aux soutiens des partenaires de ce Village by CA. A Besançon, douze entreprises privées jouent le jeu. Ces partenaires ont accepté non seulement de verser une aide annuelle de 20 000 euros pendant trois années mais aussi de soutenir les start-up dans leurs démarches commerciales. Imasonic, SMCI, BPi France, Delfingen, Enedis... ont signé ce partenariat. Universités, écoles de l'enseignement supérieur, chambres consulaires soutiennent également cette initiative. Pour le créateur de Vidéo Telling, les grandes entreprises ont, un jour ou l'autre besoin des petites structures. Il le vérifie chaque jour. Aujourd'hui, il ne dirige plus vraiement une start-up mais plutôt une entreprise : il emploie 24 équivalent temps plein et créer plus de 300 videos par an. 
Au total, le budget annuel est de 500 000 euros avec une aide du Conseil Régional de BFC ( 80 000 euros ) et du Crédit  Agricole (100 000 euros). 

Une start-up pour aider les étudiants en médecine

La banque est persuadée que les "initiatives viendront du local" et insiste sur son ancrage territorial. Les projets soutenus pourront venir de différents secteurs avec, tout de même, une prédilection pour le domaine du médical et le luxe, deux spécialités de la région. La seconde start-up soutenue par Le Village by CA a été justement créée par un  médecin et un développeur informatique. L'idée de BlouseBrothers est simple : ils s'adressent aux étudiants en médecine qui préparent le concours de l'internat. Voilà comment Julien Almarcha présente ce projet aux étudiants en médecine : 
durée de la vidéo: 01 min 06
Comment réviser son internat en médecine ?


Avec un objectif, "gommer les inégalités des étudiants en médecine" en proposant leur plateforme collaborative BlouseBorthers pour réviser plutôt que de devoir payer cher des cours privés. L'idée est de proposer aux conférenciers de dialoguer avec les élèves pour améliorer également leurs formations. Les deux créateurs auront atteint l'équilibre financier de leur start-up lorsqu'ils auront 3 000 utilisateurs réguliers. En ligne depuis début février, 600 étudiants sont déjà inscrits. Les compères veulent devenir le "site de référence" des étudiants en médecine. En travaillant au Village by CA, ils espèrent avoir rapidement le soutien de partenaires juridiques ou financiers. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie