• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La Ville de Besançon sacrée capitale française de la biodiversité 2018

Besançon, ville verte et riche en bio diversité / © France 3 Franche-Comté : Jean-Michel Bohé
Besançon, ville verte et riche en bio diversité / © France 3 Franche-Comté : Jean-Michel Bohé

127 collectivités locales participaient au 8e concours "capitale française de la biodiversité", organisé par l'Agence française de la biodiversité et Plante&Cité. Besançon remporte le titre national cette année, sur le thème de la conception et la gestion des espaces de nature.
 

Par Jérémy Chevreuil

A l'issue d'une première sélection , 23 finalistes ont reçu la visite du jury au cours de l'été.

Dans son rapport, le jury rappelle que Besançon a été été nommée "meilleure grande ville 2010 du concours Capitale française de la Biodiversité" et estime que "la ville de Besançon poursuit son travail sur la nature du territoire, avec portage politique fort et l’implication des services".

Il salue "l’embauche récente (2 ans) d’un directeur de service d’Espaces verts ayant un profil d’ingénieur écologue", rappelle que "la ville est depuis longtemps engagée dans une politique d’arrêt de l’usage des pesticides", se félicite du "Plan Climat-Energie Territorial" et de la "Stratégie Climat Energie".

"L’excellence de ses équipes qui gèrent 200 ha de parcs et espaces verts urbains – dont 12 sites labellisés ÉcoJardin – est reconnue", poursuit le comité.

Besançon bénéficie de la proximité d’espaces de nature exceptionnels aux portes de la ville historique : collines riches d’une flore diversifiée et patrimoniale, des pelouses calcaires, massifs forestiers, berges du Doubs. Des milieux qu’elle contribue à protéger et entretenir mais aussi à connaître. Cette base scientifique solide, forgée et suivie avec de nombreux partenaires depuis des années, caractérise l’action de la commune et lui permet d’aborder de manière pionnière des questions émergentes en matière d’écologie urbaine. La ville a repensé la place des pollinisateurs sauvages ou la gestion des espèces exotiques envahissantes, tout autant qu’elle œuvre pour préserver des milieux et des espèces protégées ou menacées, comme l’Apron du Rhône ou le Lynx.


Besançon est ainsi la huitième ville à décrocher le titre de « Capitale française de la Biodiversité » après Muttersholtz (2017), Rennes (2016), Strasbourg (2014), Niort (2013), Lille (2012), Montpellier (2011) et Grande-Synthe (2010).
 

Saint-Rémy (Haute-Saône) honoré par un prix spécial

La petite commune de Saint-Rémy a reçu un prix "Coup de coeur" pour "la grande quantité d’actions mise en œuvre au regard de la taille de la commune" (600 habitants). Le comité scientifique et technique 2018 a apprécié les initiatives menées avec des jeunes en service civique : atlas de la biodiversité communale, création de plusieurs kilomètres de haies, de vergers conservatoires, aménagement d’un réseau de mares permettant aux eaux pluviales de faire chemin depuis le centre bourg jusqu’à la plaine en aval…
 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus