• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Cléron (25) : la maison perchée n'est pas autorisée

La maison perchée a été construite sur une parcelle forestière de Cléron, dans le Doubs. / © D. Colle / France 3 Franche-Comté
La maison perchée a été construite sur une parcelle forestière de Cléron, dans le Doubs. / © D. Colle / France 3 Franche-Comté

Xavier Marmier avait un rêve : construire sa maison dans un arbre. Un jour, il devient propriétaire d'une parcelle forestière et, dès 2008, y construit son logis. Sans demander la moindre autorisation. Le maire de Cléron lui a donné jusqu'au 1er juillet pour partir.

Par Coralie Roland

Car la maison de 44 m² a été construite sans permis sur une parcelle non constructible. "Je ne peux pas lui laisser le droit de construire comme ça sur une parcelle non constructible", explique Alain Galfione, le maire de Cléron, élu en 2014 et qui hérite du dossier. "Et il est dit dans le règlement qu'il faut qu'elle soit raccordée à l'eau, à l'assainissement et à l'électricité, qu'il ait tous les services. Comment je fais moi là-haut ? Comment je lui amène l'eau ?"

"Mon idée à moi, c'était de m'intégrer à l'environnement en y faisant le moindre mal", explique Xavier Marmier, ancien élagueur devenu monteur de chapiteau pour le Cirque Plume. Au 1er juillet, il a pour ordre de partir. Autour de lui, la mobilisation s'organise. Vendredi soir, tous ceux qui le souhaitent sont invités à un barbecue de soutien au pied de la maison.
La maison dans les arbres de Cléron (25)
Un reportage d'A. Bilinski, D. Colle et M. Bensmail. Avec les interviews de Xavier Marmier, constructeur et habitant de la maison perchée, d'Alain Galfione, maire de Cléron et de Claude Paquis, président de l' ADIEP (association de défense des intérêts des entreprises et des particuliers)


Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus