Coronavirus Covid-19 : Amélie à la clarinette, Paul au trombonne, à Métabief le confinement se joue en musique !

La petite station du Haut-Doubs s'est vidée des possibles vacanciers et saisonniers. Mais chaque soir à 20 heures, pas loin du pied des pistes, la musique résonne pour soutenir les soignants, et créer un peu de lien entre les habitants confinés.

© Arnaud Parent
Tous les soirs à 20 heures, à proximité de la rue du village et l'hôtel "Etoile des neiges", les notes s'envolent.

Un klaxon de TGV d'un habitant sonne le coup d'envoi du concert. Par tous les temps, Michel, Vincent, Amélie, Clémence, Paul, Anaïs et Jules sortent leurs instruments. Et pas question de rater, un soir.

Pour Anaïs à la flute, Jules à la trompette, et leur papa à la batterie, le petit concert se fait depuis le balcon.
 

En bas dans le champ, les attendent d'autres musiciens. Dont Vincent Lhomme Choulet et sa petite famille. "Avec les autres musiciens, nous échangeons dans la journée par un groupe whatsapp pour savoir ce que l'on joue. Tous les soirs, on joue la Marseillaise, et on varie au fil des jours. Coldplay, Etoiles des Neiges, un hommage à Christophe avec les mots bleus..." explique Vincent membre de l'union musicale de Jougne.
 


On a même eu des demandes pour souhaiter en musique de joyeux anniversaires


Pour Michel, saxophoniste du groupe, pas question non plus de laisser rouiller le saxo. Il joue lui aussi dans le champ, à proximité de la famille Lhomme Choulet.

"Les gens sont contents de nous voir jouer. On joue 5 à 10 minutes chaque soir. On a même eu des demandes pour souhaiter de joyeux anniversaires. Christophe et Danielle, deux habitants du secteur ont eu droit à un "Happy Birthday" comme jamais !.
 


En voisin, Arnaud Parent a réalisé quelques images des concerts de 20 heures. Et il apprécie ce moment-là. "J'habite un peu plus loin, je les entends et je viens les voir. Métabief avec le confinement s'est vidée, nous n'avons pas eu le phénomène des Parisiens qui seraient venus se mettre au calme chez nous... Ces concerts sont un bon moment. Il y a une très belle ambiance. Cela a de plus en plus de succès" dit-il. Car voilà un mois que les morceaux s'enchaînent. "Au début, avec l'heure d'hiver, ils jouaient, il faisait encore nuit. Avec le changement d'heure, c'est mieux... certaines personnes se baladent à 20 heures, justement pour profiter de ce moment" précise l'habitant de Métabief. Dans le respect du confinement et des règles de distanciation sociale !
 
© Arnaud Parent
 


Mini-concerts et solidarité pour créer des masques


Dans la station du Haut-Doubs, la solidarité s'est vite mise en place pour coudre des masques en prévision du déconfinement. La nouvelle équipe municipale, pas encore officiellement en place a lancé un réseau pour fabriquer des masques et les mettre à disposition des habitants de la commune. Une vingtaine de couturières bénévoles sont au travail chez elles. Les masques respectent les recommandations officielles (CHU, ADNOR). Ils sont en tissu, réutilisables, gratuits et accessibles à tous, et distribués en priorité aux Chats Gris, c'est comme cela qu'on appelle les habitants de la station de ski du Haut-Doubs. "Le but c'est d'équiper la population, les commerçants, les artisans d'ici au 11 mai" précise Vincent Lhomme Choulet. L'ancienne équipe municipale gère la situation également du confinement.

A Métabief, les bénévoles qui procèdent à la fabrication des masques ont besoin de tissu coton. Pour cela, des bacs de collecte sont disponibles au 12 rue de la forge (après le garage SD services), dans un bac type "bac poubelle".

Pour plus d'informations, un site internet Métabief solidarité a été crée ainsi qu'un groupe Facebook.


 
© Métabief

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société coronavirus : envie d'évasion
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter