Crise énergétique : "Extinction de l'éclairage public, baisse du chauffage dans les piscines...", la Ville de Belfort annonce une série de mesures

Publié le
Écrit par Sarah Rebouh .

La Ville de Belfort et son maire Damien Meslot (LR) ont annoncé une série de mesures dans le but d'amortir l'explosion du coût de l'énergie pour les collectivités locales. Détails.

L’augmentation des prix de l’énergie et du coût de la vie touche l’ensemble des citoyens français, mais aussi les collectivités, qui elles ne sont pas concernées par le bouclier tarifaire. "En effet, pour la Ville de Belfort, l’augmentation entre 2023 et 2025 du coût de l'énergie s’élèvera entre 5,7 et 16,8 M€, soit entre + 70 % et + 210 % en moyenne. Pour le Grand Belfort, l’augmentation entre 2023 et 2025 s’élèvera quant à elle entre 6,5 M€ et 19,6 M€, soit entre + 115 % et + 350 % en moyenne" précisent les élus belfortains. 

Damien Meslot, maire LR de Belfort, a donc annoncé en conférence de presse ce vendredi 30 septembre une série de mesures devant permettre à la municipalité d'économiser de précieux euros..

Les mesures annoncées  

► Extinction de l'éclairage public entre 1 h et 5 h du matin dans toute la ville. Mise en œuvre au 15 novembre. Cette mesure permettra en plus de diminuer fortement la pollution lumineuse. "Les caméras de vidéo protection resteront opérationnelles. Elles sont équipées de vision nocturne", précise la Ville.

► Ajustement de l’éclairage public sur les horaires de lever et coucher du soleil (au lieu de 20 minutes de marge auparavant)Baisse du chauffage à la piscine (27 ° bassins natation, 28 ° bassin d’apprentissage, 29° bassin ludique, 24° bassin extérieur). "Ces valeurs ont été réajustées afin de mieux correspondre aux besoins de confort des usagers", selon la municipalité.

► Arrêt définitif de toutes les fontaines (place de la grande fontaine, place de la petite fontaine, place des oiseaux (rue Herriot), square du Souvenir, square Lechten, place de l’Étuve, faubourg de France, place Corbis, square Géant)

► Interdiction des chauffages d’appoint dans les locaux municipaux

► Réduction du chauffage à l’unité de production d’eau potable (avenue du Maréchal Juin)

► Extinction nocturne de l’éclairage public des ZAIC en fonction des horaires de fermeture des activités de chaque zone

► Coupure du chauffage des halles des marchés. "Les commerçants pourront installer un système de chauffage si leur activité le nécessite", précise la Ville. Cette mesure sera mise en œuvre dès le mois d'octobre.

► Réduction du chauffage dans les salles de sport aux valeurs réglementaires (14 ou 15 ° selon le sport). Mise en œuvre lors du redémarrage du chauffage.



► remplacement par du LED de l’éclairage intérieur et extérieur des bâtiments.

D'autres actions sont en cours de réflexion comme la "création d’une chaufferie au bois déchiqueté pour les serres municipales et les ateliers municipaux" ou encore la "création d’un réseau de chaleur depuis le Sertrid."

Concernant les illuminations de Noël, elles seront maintenues "au regard de leur faible coût de consommation : 3 540 € / an" conclut la Ville de Belfort.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité