Élections européennes 2024 : "c'est notre devoir", "on s'est battu pour ça", ambiance dans les bureaux de vote du Doubs

Les électeurs sont appelés à voter ce dimanche 9 juin 2024 pour désigner leurs députés européens. Les bureaux ouvraient à 8h dans le Doubs comme dans la plupart des communes de l'Hexagone. Et certains ont déjà déposé leur bulletin.

À Besançon, elle est l'une des premières à se rendre aux urnes. Nelly n'a pas d'excuse, dit-elle. Elle habite juste en face de son bureau de vote, le numéro 506, installé dans la maternelle Paul-Bert. À 82 ans, pas question pour elle de manquer ce rendez-vous électoral. "Toute ma famille a été décimée pendant la guerre, l'Europe, c'est important et on s'est battu pour ça, pour pouvoir voter", confie-t-elle à France 3 Franche-Comté.

Le bureau restera ouvert jusqu'à 18h comme dans la plupart des villes et villages. On compte 1071 inscrits ici. Mais à l'ouverture, ce n'est pas vraiment la bousculade dans les isoloirs. De quoi rassurer Maxime. À 36 ans, il est assesseur pour la première fois de sa vie. Magasinier à la ville de Besançon, il s'est porté volontaire. "On a appris qu'on manquait d'assesseurs pour ces élections donc je me suis proposé, raconte-t-il. Pour une fois, je vais voir l'envers du décor, c'est intéressant."

"Même si on met un bulletin blanc"

Les élections européennes se jouent en un seul tour. 81 députés sont à élire en France, soit deux de plus que lors des élections de 2019. Au total, le Parlement européen comptera bientôt 720 députés contre 705 actuellement. C’est un scrutin à la proportionnelle. Il y a 38 listes de déposées, trois de plus que lors du scrutin précédent.

Les Européennes sont loin d'être les élections préférées des Français. À Montbéliard (Doubs) pourtant, on s'est levé de bonne heure pour participer. "On est en Europe, il faut voter, c'est normal", lance cet électeur déterminé qui a déjà fait son choix.

"C'est notre devoir, renchérit Nicole, on doit y aller même si on met un bulletin blanc ! Je n'ai jamais manqué une élection, j'ai toujours voté !" Même conviction pour Nicolas, 24 ans. C'est la seconde fois qu'il vote mais la première fois qu'il dépose lui-même un bulletin dans l'urne. "J'avais fait une procuration, c'est mes parents qui avaient voté pour moi, explique le jeune homme qui découvre les "codes". "C'est pas le truc qu'on fait tous les quatre matins", sourit-il.

En 2019, en France, un électeur sur deux seulement s'était déplacé pour voter.

 Toute l'actualité des élections européennes 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité