Gustave Courbet à Ornans : Son atelier restauré ouvert pour la première fois au public ce week-end

Publié le Mis à jour le

Séquence émotion ce week-end à Ornans ! Les visiteurs qui se seront inscrits au préalable, visiteront l'atelier de Gustave Courbet comme il n'a jamais encore été vu.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Lors du bicentenaire de la naissance du maître d'Ornans en 2019, le célèbre peintre Yan Pei-Ming avait pu réaliser plusieurs immenses toiles dans l'atelier de celui qu'il considère comme "le peintre des peintres". L'atelier, situé non loin du centre du bourg d'Ornans, a depuis été fermé pour être restauré.

Deux ans plus tard, le voici accessible au public. A partir du 5 février et jusqu'au 31 mai, des visites commentées par un guide conférencier sont prévues tous les week-end, sauf les premiers dimanches du mois  et les 12, 20 et 26 mars ainsi que les 2,3 et 9 avril et le 14 mai.. Les inscriptions sur le site du musée sont obligatoires

C'est dans cet atelier construit en 1860 que Gustave Courbet a peint L’Hallali du cerf (Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, Besançon). Dans cet l’atelier, il a reçu ses amis comme le critique d’art Castagnary. Acquis en 2007 par le Département du Doubs, c'est le dernier atelier de Courbet en France. 

Gustave Courbet avait même peint "deux exceptionnelles peintures murales, représentant des paysages, ainsi qu’un ciel parsemé d’hirondelles". Un décor complètement restauré. 

Plus tard, sa petite soeur Juliette transforma ce lieu en un "premier musée Courbet".

En complément de cette visite intime de l'atelier de Courbet, les visiteurs pourront se rendre au musée Courbet pour les expositions temporaires "Un atelier à soi" et à la ferme de Flagey, "Peindre la femme vraie, Gustave Courbet et ses modèles".

Et pour les plus mordus, un colloque international organisé par le Musée et Pôle Courbet en partenariat avec l’Institut National de l’Histoire de l’Art (INHA) doit avoir lieu les 11 et 12 mars prochain à Ornans. 

"L’objectif de ce colloque est double : il permettra d’une part de poser la question précise du rapport de Courbet à son ultime espace de travail, et d’interroger à nouveau, à la lumière de recherches récentes, la place cardinale qu’occupe la notion d’atelier dans sa trajectoire d’artiste. De l’autre, le cas de Courbet servira à étendre l’objet des échanges vers la question plus vaste de l’atelier d’artiste du XIXème siècle au temps présent."

L'entrée est libre. Réservation obligatoire : reservationpaysdecourbet@doubs.fr