• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Accident de Montflovin : le chauffeur mis en examen

© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté

L'homme de 25 ans était présenté cet après-midi au parquet. Il est poursuivi pour homicide et blessures involontaires. Le conducteur a été laissé en liberté. Avec interdiction de conduire. 

Par Sophie Courageot

L'homme, âgé de 25 ans, a été mis en examen pour "homicides involontaires et blessures involontaires par imprudence pour vitesse excessive eu égard aux conditions climatiques et à l'état de la chaussée". Il a été remis en liberté. Il a été placé sous contrôle judiciaire, avec l'interdiction de conduire tout véhicule, de se rendre dans le village des victimes et de quitter le territoire français, à l'exception de son lieu de domicile qui se situe en Suisse.

L'enquête déterminera les circonstances exactes de l'accident. Hier matin à 7h39, le car scolaire parti de La Longeville a quitté la chaussée sur la RD437 sur la commune de Montflovin. Le car s'est couché. Deux adolescents de 12 et 15 ans ont trouvé la mort.

Selon le procureur de la République Edwige Roux-Morizot, le chauffeur roulait à plus de 70 km/h, une vitesse jugée inadaptée par les enquêteurs étant donné l'état des chaussées hier matin entre Morteau et Pontarlier. 

Accident de Montflovin, le conducteur mis en examen
Interview : Maitre Agathe Henriet, avocate - Alexandre Guilmot, directeur Kéolis Monts Jura Franche-Comté - Edwige Roux-Morizot, procureure de la République. Reportage F. Menestret, D. Colle.


Le conducteur devra répondre des charges d'homicides et blessures involontaires relatives à l'article R 413-17 du code de la route. Cet article précise que tout conducteur doit rester maître de sa vitesse et l'adapter aux conditions de la chaussée notamment. 

Ce matin, l'ensemble des transports scolaires du Haut-Doubs a repris normalement. Y compris sur la ligne concernée hier par l'accident. 

Une minute de silence a été observée au collège Lucie Aubrac où étaient scolarisées les deux victimes. Et une marche silencieuse aura lieu dimanche dans les rues de Pontarlier.

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait film amateur du 8 septembre 1944 et témoignages ancien maquisard

Les + Lus