• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Montflovin : “Le car scolaire roulait sur la neige à une vitesse inadaptée”

Le car scolaire a quitté la chaussée faisant deux morts ce matin à Montflovin dans le Doubs / © maxppp
Le car scolaire a quitté la chaussée faisant deux morts ce matin à Montflovin dans le Doubs / © maxppp

L'enquête avance sur l'accident. Le chauffeur a été placé en garde à vue. Le car à bord duquel deux adolescents ont trouvé la mort ce matin dans le Doubs roulait à une vitesse inadaptée explique le procureur de la république. 

Par Sophie Courageot

Ce que l'on sait ce soir sur l'accident de Montflovin 

Accident de Montflovin : le point sur l'enquête
Reportage de Jérémy Chevreuil et des équipes de France 3 Franche-Comté. Avec Eric Lanquetin, service des routes - Raphaël Bartolt, préfet du Doubs - Edwige Roux-Morizet, Procureure de Besançon.



Une vitesse excessive sur une route enneigée 

Une enquête pour homicide et blessures involontaires a été ouverte. Elle est confiée au procureur de la République Edwige Roux-Morizot. 
Selon cette dernière, les premiers éléments de l'enquête confirment que le car roulait à une vitesse inapropriée avec la neige. Une vitesse au delà de 70 km/h a confié la procureur aux journalistes. 
Deux heures après l'accident mortel, le car a été relevé pour les besoins de l'enquête. Le chronotachygraphe ou mouchard, a été transmis aux ingénieurs de la DREAL (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement).
Une seconde enquête est ouverte. Elle sera menée par le Bureau enquêtes analyse du transport terrestre (BEATT).

Le car scolaire a glissé vers 7h40 sur la chaussée. Il y avait 2 cm de neige environ sur la route. La chaussée avait été traitée à 3h30 et 5 heures du matin par les services du département.
L'audition des enfants présents dans le car permettra aussi de savoir si les jeunes étaient tous attachés. Les corps deux petites victimes ont été retrouvées à l'extérieur du car.

Une vitesse excessive sans doute à l'origine de l'accident de Montflovin
Edwige Roux-Morizet, procureur donne les premiers éléments de l'enquête. Interview : Michel Buzon, Sébastien Poirier.

Le conducteur était peu expérimenté

Le conducteur de la société Monts-Jura Autocars fait partie des blessés transportés à l'hopital de Pontarlier. Il a été placé en garde à vue.
Le chauffeur âgé de 25 ans vient de Marseille. Il travaillait depuis décembre dernier seulement au sein de la société Keolis-Monts Jura. Il avait obtenu son permis chauffeur en 2015.
Le conducteur a été pris en charge "en état de choc". Les analyses d'alcoolémie et de stupéfiants sont négatives.
L'autocar avait fait l'objet de vérifications techniques en décembre 2015 et en janvier 2016, a mentionné le secrétaire d'Etat aux transports. 

L'interview du commandant Guérin
Le gendarme fait le point sur l'accident de car scolaire survenu ce matin dans le Doubs à Montflovin. Interview : Franck Menestret, Jérémy Chevreuil.

Edition spéciale à 19 heures sur France 3 Franche-Comté 

A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus