Cet article date de plus de 4 ans

Un an après l'accident de Montflovin, comment le transport scolaire s'est adapté pour éviter un nouveau drame

Le 10 février 2016, deux adolescents perdaient la vie dans un accident de bus scolaire, dans le Haut-Doubs. La vitesse excessive du véhicule, sur une route rendue glissante par les conditions hivernales, est à l'origine du drame. 
© f3fc
Eviter à tout prix une nouvelle catastrophe.

Après le drame de Montflovin (lire ici), les transports scolaires et le conseil départemental du Doubs, collectivité en charge du secteur, ont pris des initiatives pour diminuer les risques d'accident: sensibilisation des jeunes au port de la ceinture, contrôle des chauffeurs, de la vitesse et de l'équipement des bus, mais aussi un PC météo chargé de surveiller le ciel et l'état des routes.

Dans le Doubs, 25 000 élèves utilisent les transports scolaires chaque jour.

Notre reportage:
durée de la vidéo: 02 min 14
1 an après le drame de Montflovin, comment le transport scolaire s'est adapté ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports météo