• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Là-Haut - Découvrir le Haut-Doubs en traîneau tiré par des chevaux comtois

Les attelages Aroules / © NZ
Les attelages Aroules / © NZ

La saison des sports d'hiver ne tourne pas qu'autour du ski ! Pour les amoureux de paysages enneigés, du calme et de la nature, rien de tel qu'une balade sur un traîneau tiré par des chevaux comtois !

Par NZ et Lucie Thiery

Les attelages sur neige, une autre façon de découvrir la région

Au rythme des chevaux comtois, partez pour une balade dans le décor naturel et enneigé du Haut-Doubs, entre tourbières, lac et forêts de résineux.
© NZ
© NZ
 

Revivre le charme des transports d'autrefois

Une balade en traîneau, c'est renouer avec la tradition de la région. La promenade commentée débute dans le hameau du Petit-Malpas, le long du lac du même nom, au coeur de la tourbière du Bief Belin, une zone protégée classée Natura 2000. Un peu plus loin la vue se dégage et s'ouvre sur d'immenses pâturages. On peut même apercevoir le Château de Joux.

Reportage de Lucie Thiery et Nathalie Zanzola, avec Agnès Rousseau : gérante des Attelages Aroules.
Balade en traîneau tiré par Kid et Tarmac, deux chevaux comtois
 


L'origine de la race


Le cheval de Trait Comtois est un montagnard au pied sûr qui s’adapte facilement aux variations climatiques.
Installée à Malpas, depuis plus de trente ans, Agnès Rousseau élève essentiellement cette race comtoise. On commence à parler du cheval comtois dès l'époque romaine. L'armée napoléonienne s'en servait pour tracter l'artillerie. A la longue, ces ponctions militaires menacèrent la lignée. Cheval robuste, au début du XXe siècle il retrouva sa place dans les campagnes franc-comtoises, comme compagnon de labeur. En 1919, un cercle de passionnés créerent un syndicat du cheval comtois et le stud-book de la race.

 
Tarmac et Kid, chevaux comtois des Attelages Aroules / © NZ
Tarmac et Kid, chevaux comtois des Attelages Aroules / © NZ


Première race de trait en France

Le cheval comtois est la première des sept races de trait en France. Aujourd'hui, on en compte plus de 3000, il y a dix ans ils étaient encore 6000. Il suffit de quatre à six semaines pour réussir à dresser cet équidé capable de reconnaître plus de 80 mots de vocabulaire. 
Particulièrement fort et robuste, le cheval comtois peut tirer jusqu'à une fois et demie son poids.
 

Plus d'informations :
Les Attelages Aroules à Malpas
Tel : 03 81 69 64 47
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus