Loups dans le Massif du Jura : "Là où l'homme est présent, il n'y a pas d'attaque", des bénévoles vont être formés à la surveillance des troupeaux de bovins

Alors que les troupeaux du Doubs et Jura s'apprêtent à ressortir à l'air libre pour le printemps, des associations s'organisent pour assurer leur protection nocturne face aux loups, désormais bien installés dans le massif jurassien.

La présence de bergers au coeur des troupeaux est-elle à nouveau nécessaire depuis que les loups sont revenus naturellement dans le massif du Jura, après avoir été éradiqués dans les années 30 ? La question se pose alors que deux associations franc-comtoises, FERUS et Vigie Jura, organisent des sessions de formation en avril et en mai 2023 pour celles et ceux qui souhaitent participer à la surveillance de troupeaux de bovins dans les zones où les loups sont présents et attaquent des troupeaux. 

"Afin de concilier présence du loup et élevage bovin dans le massif du Jura, l'association FERUS lance Pastoraloup-Massif du Jura", peut-on lire dans un communiqué diffusé à la presse ce 24 mars. Deux week-ends de formation sont proposés : un dans le Jura, aux Rousses, les 22 et 23 avril 2023 et un dans le Doubs en mai (date exacte à préciser). "Actuellement, les éleveurs bovins souffrent d'un manque de moyens de protection de leurs troupeaux et les pouvoirs publics tardent à leur donner ces moyens. La présence humaine est un des outils dont nous disposons pour limiter ces actes de prédation, explique l'association. Les personnes intéressées pour s'investir concrètement pour la protection du loup et des bovins dans le Jura", peuvent écrire à pastoraloup@ferus.org.

Effaroucher les loups 

Ce constat est partagé par l'association Vigie Jura. Cette dernière organise, elle aussi, une formation au sein de la ferme de La Batailleuse à Rochejean dans le Haut-Doubs. Lise Vurpillot, de l'association Vigie Jura, a participé à plusieurs nuits de surveillance avec l'Organisation Pour la Protection des Alpages (OPPAL), du côté suisse. Elle nous explique. "On souhaite assurer en priorité la sécurité du troupeau de la ferme La Batailleuse qui est demandeuse d'aide et qui dispose d'une dizaine de génisses à surveiller. S'il y a assez de bénévoles, on aimerait créer une brigade mobile pour aider d'autres fermes".

La formation dispensée le 29 avril peut rassembler une cinquantaine de personnes intéressées par la protection des troupeaux de bovins. "La surveillance de nuit se fait à partir de 20h jusqu'à 7h du matin, en binôme. Toutes les 20 minutes, il faut faire une ronde du troupeau"

Le but n'est pas d'effaroucher tous les animaux mais juste les loups, avec des lampes de chasse ou des frontales et jusqu'à élever la voix, ou utiliser des sifflets.

Lise Vurpillot, association Vigie Jura

Du matériel va être mis à disposition des personnes formées et notamment des caméras thermiques pour détecter la présence d'animaux aux abords du troupeau. Plusieurs rencontres sont prévues au programme de cette formation avec un accompagnateur de moyenne montagne, une bergère, un spécialiste des chiens de protection ou encore une éthologue spécialisée dans le comportement animal. "Là où l'homme est présent, il n'y a pas d'attaque, rappelle Lise Vurpillot. Des éleveurs ont besoin d'aide. On a conscience que la surveillance de troupeaux par des bénévoles n'est pas forcément pérenne, mais cela reste une solution en cas d'attaques". 

Les profils recherchés doivent être plutôt à l'aise avec la marche en moyenne montagne et prêts à passer quelques nuits par an à la belle étoile. "On ne cherche pas des gens pour ou contre la présence du loup. Notre association est neutre. Le but, c'est que les gens dressent leur propre constat", fait valoir Lise Vurpillot. Elle prône l'action plutôt que le simple constat. À terme, l'association aimerait créer une brigade d'une centaine de bénévoles. "Il faut qu'on essaie, qu'on voit ce que ça donne avant de dire qu'il n'y a rien à faire".

Infos pratiques

Formation Vigie Jura - le 29 avril à Rochejean dans le Haut-Doubs (renseignements et inscriptions à vigie.jura@gmail.com).
Formation FERUS - dans le Haut-Jura les 22 et 23 avril (commune Les Rousses) et un dans le Doubs (date à définir) / (renseignements et inscriptions à pastoraloup@ferus.org).