Sécheresse : La ville de Morteau appelle les habitants à économiser l’eau au quotidien

La sécheresse qui touche le département du Doubs depuis plusieurs mois, rend précieuses les ressources en eau potable. Face à la crise, la mairie de Morteau a lancé un appel. La Ville demande à ses habitants de diminuer leur consommation d’eau.

Face à la sécheresse, la ville de Morteau appelle ses habitants à diminuer leur consommation d'eau potable.
Face à la sécheresse, la ville de Morteau appelle ses habitants à diminuer leur consommation d'eau potable. © Jean-Stéphane Maurice - France Télévisions
Depuis le début de l’été, la Franche-Comté a particulièrement souffert de la sécheresse. Le Doubs est depuis le 11 septembre classé niveau 3 crise sécheresse. Une situation que la ville de Morteau qualifie d’ « extrêmement critique ». La ville puise une partie de ses ressources en eau dans le Doubs. Elle est au pied du mur. La rivière affiche un niveau au plus bas sous le pont de la ville. Dans un communiqué, la mairie appelle ses habitants à économiser l’eau au quotidien.

 « Les ressources en eau potable disponibles sont fortement sollicitées dans un contexte de sécheresse qui dure, et les prévisions météorologiques actuelles ne permettent pas d’envisager un retour à l’équilibre rapide », explique la Ville. Ainsi, la mairie invite chaque habitant à diminuer sa consommation journalière de 10 litres. Soit en tirant moins souvent la chasse d’eau, en réduisant les temps de douche de 2 minutes ou en récupérant l’eau utilisée lors du nettoyage des fruits et légumes.

 « On appelle véritablement à la responsabilité citoyenne des uns et des autres pour diminuer cette pression sur l’eau potable. Il n’y a pas de petit geste », estime le Maire de Morteau, Cédric Bôle. « 10 litres d’eau, c’est trois heures de pompage et ça peut nous permettre de passer le cap de la sécheresse », explique quant à lui, Laurent Vermot-Desroches, responsable d'exploitation Gaz et Eau.
 

Le manque d’eau potable, un problème récurrent à Morteau

L'approvisionnement en eau de Morteau est depuis longtemps problématique. « C’est une situation habituelle. Nous avons déjà rencontré ce problème en 2018, qui était aussi une année exceptionnelle », confie Cédric Bôle. Il y a deux ans, pour combler le manque d’eau potable, les habitants de la ville ont dû être ravitaillés par des citernes. « Depuis 2018, nous avons entrepris différents chantiers. Un certain nombre de forages ont été infructueux et nous travaillons actuellement sur des interconnexions avec des syndicats d’eau potable des communes voisines », détaille Laurent Vermot-Desroches.
 
En 2018, le Doubs était presque à sec entre Morteau et Pontarlier
En 2018, le Doubs était presque à sec entre Morteau et Pontarlier © Valentin COLLIN - Maxppp

Les précipitations des derniers jours ont permis à Morteau de gagner quelques jours d’autonomie : « On a récupéré assez d'eau pour une dizaine de jours, mais nous n’avons pas encore rempli toutes nos sources. On ne rattrape pas trois mois de retard en trois jours », conclu le responsable d'exploitation. Ainsi, les pluies à venir pourront aider Morteau à surmonter la crise, mais rien n'est encore gagné.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo environnement