• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

PHOTOS ► Comment la sécheresse a métamorphosé les paysages du Doubs

Sur la rive suisse des Brenets, les bateaux sont condamnés à quai. Figés par la sécheresse de l'été. / © Fabrice COFFRINI / AFP
Sur la rive suisse des Brenets, les bateaux sont condamnés à quai. Figés par la sécheresse de l'été. / © Fabrice COFFRINI / AFP

Quatre mois d'une météo au régime sec ou presque. Vu du ciel, le Haut-Doubs et ses rivières sont devenus un inquiétant désert aride. 

Par Sophie Courageot

Comme si un géant assoiffé était venu aspirer de sa paille, toute l'eau du Doubs. A Villers-Le-Lac, entre Morteau et Pontarlier, la rivière tant appréciée des touristes et des pêcheurs n'est plus qu'une vaste étendue de roche, de terre, où l'eau ne brille que dans les flaques.

Depuis la mi-juin, le département n'a été arrosé que de rares, et faibles précipitations. La Franche-Comté réputée pour sa verdure a pris un tout nouveau visage. L'eau, ici d'ordinaire on n'en manque pas. Loin de là. 

 
Une partie des bassins du Doubs à Villers-le-Lac n'a plus d'eau / © Sébastien Bozon - AFP
Une partie des bassins du Doubs à Villers-le-Lac n'a plus d'eau / © Sébastien Bozon - AFP
 
Ici coulait le Doubs, ou ce qu'il en reste / © Sébastien Bozon - AFP
Ici coulait le Doubs, ou ce qu'il en reste / © Sébastien Bozon - AFP
 
Sur les bassins de Villers-le-Lac à la frontière avec la Suisse naviguent encore quelques bateaux, mais une grande partie du site est vide, désespérément sèche.

Plusieurs communes du Haut-Doubs, ravitaillent par camions citerne leurs habitants. Le niveau des lacs comme celui du Lac-Saint-Point frise le décrochage pour les stations de pompages qui alimentent la ville de Pontarlier. 
 
Vallée de la mort, désert africain ? Non, le lit du Doubs assoiffé par la sécheresse. / © Sébastien Bozon - AFP
Vallée de la mort, désert africain ? Non, le lit du Doubs assoiffé par la sécheresse. / © Sébastien Bozon - AFP
 
Dans le lit du Doubs, l'herbe a commencé à repousser. Quand viendra la pluie ? / © Sébastien Bozon - AFP
Dans le lit du Doubs, l'herbe a commencé à repousser. Quand viendra la pluie ? / © Sébastien Bozon - AFP
 
Au milieu coulait une rivière, le Doubs. / © Sébastien Bozon - AFP
Au milieu coulait une rivière, le Doubs. / © Sébastien Bozon - AFP
 
La navigation a été stoppée sur la rive suisse du Doubs. Les Français ont du déplacer leur ponton de départ dans ce lieu très fréquenté par les touristes. / © Sébastien Bozon - AFP
La navigation a été stoppée sur la rive suisse du Doubs. Les Français ont du déplacer leur ponton de départ dans ce lieu très fréquenté par les touristes. / © Sébastien Bozon - AFP
 
On y patine l'hiver sur le Doubs gelé. Cet été tout est à sec. Cela n'était pas arrivé depuis 1906. / © Sébastien Bozon - AFP
On y patine l'hiver sur le Doubs gelé. Cet été tout est à sec. Cela n'était pas arrivé depuis 1906. / © Sébastien Bozon - AFP
 
Un paysage de désolation. Avez-vous déjà marché dans le lit d'une rivière ? / © Sébastien Bozon - AFP
Un paysage de désolation. Avez-vous déjà marché dans le lit d'une rivière ? / © Sébastien Bozon - AFP
 
Sur la rive suisse des Brenets, les bateaux sont condamnés à quai. Figés par la sécheresse de l'été. / © Fabrice COFFRINI / AFP
Sur la rive suisse des Brenets, les bateaux sont condamnés à quai. Figés par la sécheresse de l'été. / © Fabrice COFFRINI / AFP
 

La sécheresse du Doubs filmée depuis un drone

Comment la sécheresse a métamorphosé les paysages du Doubs et Jura
 

A La Longeville dans le Doubs, la rivière s'est vidée

 
Ne cherchez plus le Doubs, il a disparu. / © Fabrice COFFRINI / AFP
Ne cherchez plus le Doubs, il a disparu. / © Fabrice COFFRINI / AFP
 
Dans ce secteur du Haut-Doubs, plusieurs communes sont désormais ravitaillées en eau par camion citerne. / © Fabrice COFFRINI / AFP
Dans ce secteur du Haut-Doubs, plusieurs communes sont désormais ravitaillées en eau par camion citerne. / © Fabrice COFFRINI / AFP
 
Un spectacle de désolation. On vient ici voir de ses yeux la rivière disparue. / © Fabrice COFFRINI / AFP
Un spectacle de désolation. On vient ici voir de ses yeux la rivière disparue. / © Fabrice COFFRINI / AFP

L'ensemble du département du Doubs a déclenché le niveau crise. La ville de Besançon a battu des records de température pour un mois d'octobre. 2018 y est l'année la plus chaude jamais enregistrée par les relevés météo. Dans le Doubs, le Préfet a appelé les habitants à réduire leur consommation d'eau. La situation est critique. 

Météo France annonçait quelques précipitations ces prochains jours. Elles seront plus faibles que prévu. 

Dans le Jura voisin, la situation est également préoccupante. Le lac de Vouglans immense lac artificiel, le niveau des eaux baisse de jour en jour.
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Centenaire 14-18 : découvrir l'histoire d'un Poilu avec son smartphone

Les + Lus