Une retraitée poignardée à 19 reprises dans un supermarché à Pontarlier : le meurtrier présumé devant les assises du Doubs

Le procès de Béchir Tabarki débute mardi 28 mars 2023 devant la cour d'assises du Doubs. L'homme de 46 ans est accusé du meurtre sauvage de Jeanine Dessay en avril 2019. Cette femme a été poignardée de 19 coups de couteau dans les toilettes d'un supermarché de Pontarlier.

Ce meurtre sordide a particulièrement choqué et ému les habitants de la capitale du Haut-Doubs. Le 15 avril 2019, Jeanine Dessay, 69 ans est poignardée 19 fois dans les toilettes du Géant Casino de Pontarlier. Son meurtrier y était posté depuis 30 minutes à l'affût d’une victime, caché derrière une porte des toilettes pour femmes. La victime sera découverte par une cliente du magasin et succombera de ses blessures quelques minutes plus tard.

Un crime de hasard ?

Son meurtrier présumé, Béchir Tabarki, un Aixois de 42 ans à l’époque des faits, venait tout juste de sortir de prison en Suisse pour vol à main armée. Mis en examen pour assassinat en récidive, il n'a jamais livré d'explications, se murant dans le silence durant ses trois ans et demi de détention. Jeanine Dessay se serait trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment. Aucun lien de parenté n'existait entre la victime et l'auteur présumé.

Incarcéré à la prison de Metz, Béchir Tabarki n’est revenu qu’une seule fois sur les lieux du crime. C’était le 28 septembre 2021, lors de la reconstitution. Il vient à nouveau dans le Doubs cette fois pour son procès. Il s'ouvre ce mardi 28 mars à Besançon devant la cour d'assises du Doubs pour deux jours. Ce procès permettra-t-il de faire toute la lumière sur les circonstances et motivation de ce crime ?  

Le souvenir d'une infirmière généreuse et altruiste

Altruiste et dévouée, Jeanine Dessay était infirmière de santé publique. Arrivée des Pyrénées en 1990, elle a laissé un souvenir impérissable dans le Haut-Doubs. Cette femme de cœur a consacré une grande partie de sa vie à l'aide des plus démunis. À la Maison de quartier des Pareuses, où elle s'était investie sans compter, ceux qui l’ont connue parlent d'une femme entière qui restera dans les cœurs, "Elle s’occupait de nous comme une mère, c’était la mère Jeanine", témoigne l'un des jeunes du quartier.

En retraite, Jeanine Dessay coulait des jours heureux avant sa brutale disparition. Le cinéaste François Royet lui avait consacré un film. "Des nouvelles d'ici-bas" sorti en 2007 et diffusé sur France 3 est une ode à l'engagement sans faille de cette femme. Dédié "à tous les accidentés de la vie d'ici et d'ailleurs", ce documentaire devient aussi un hommage à Jeanine Dessay. Peu après sa disparition, la Ville de Pontarlier a nommé un parc en son honneur.

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité