Miss France : les internautes prennent la défense de Miss Franche-Comté et appellent le concours à vivre avec son temps

Anastasia Salvi, 23 ans, élue Miss Franche-Comté a été contrainte de démissionner de son titre obtenu le 4 octobre. La raison : des photos jugées inappropriées, et non validées par le comité Miss France. Ces photos vous choquent elles ? C’est non pour une majorité d’internautes.
Anastasia Salvi a publié sur Instagram les deux photos réalisées en 2017 et qui lui ont valu de rendre son titre de Miss Franche-Comté.
Anastasia Salvi a publié sur Instagram les deux photos réalisées en 2017 et qui lui ont valu de rendre son titre de Miss Franche-Comté. © DR
Des photos qui remontent à 2017 ont fini par arriver aux yeux et aux oreilles du comité Miss France. Selon Anastasia Salvi qui a posté deux images sur son compte fan Instagram, "ces photos ont été réalisées en 2017 dans le cadre d'un concours international pour deux marques de coiffure réputées en France et dans le monde entier. Ces photos sont bien évidemment artistiques, en aucun cas érotiques, pornographiques ou autres" se défend la jeune femme de Mouthe dans le Doubs. "Je comprends parfaitement la décision du comité, mais je suis évidemment déçue. Merci à vous qui avez cru en moi et m'avez apporté votre soutien”.
Voir cette publication sur Instagram

🛑STOP AU SCANDALE 🛑 Anastasia s’est exprimé et a très bien fait elle est forte cela ne change rien du tout on te soutiendra jusqu’au bout 🙏🏼 #missfranchecomté2019 #rendezlacouronneàanastasia #justicepouranastasiasalvi #missfranchecomte2020

Une publication partagée par Miss Franche-Comté 2020 👸🏼 (@anastasia_salvi_fan) le


La nouvelle de la démission de Miss Franche-Comté a surpris tout le monde lundi en fin de matinée, 48 heures après qu’elle reparte avec la couronne de Morteau où l’élection s’est déroulée à huis-clos en raison de la crise du covid. La jeune femme a annoncé elle-même mardi 6 octobre sur son compte Instagram qu’elle se retirait de la compétition. Un retrait forcé, pas vraiment du goût des internautes comtois. Sur la page Facebook de France 3 Franche-Comté, vous avez été nombreux à réagir.

Complètement hors du temps ce concours...Il faudrait se moderniser un peu quand même !

Sophie

De nombreuses femmes viennent au secours de la jeune miss déchue

“Que c’est affligeant de devoir renoncer à son titre pour des photos artistiques. Le comité Miss France devrait sérieusement revoir son règlement. C’est insensé à l’heure actuelle de demander à une jeune femme splendide de vivre comme une nonne pour avoir droit de participer à ce concours (que je trouve stupide soit dit en passant). Nous sommes en 2020. En France. Un rêve brisé pour de la pudibonderie ridicule” écrit Cathy.

 “Du grand n'importe !Ces photos sont magnifiques et en aucun cas vulgaires... Nous sommes en 2020 ! On voit des pubs bien plus provocantes que ça a la télé et ça ne choque personne.... Anastasia Salvi, c'est une belle femme qu'elle ait déjà fait des photos n'a rien d'étonnant” pour Virginie.

 Pour Christelle : "quel dommage, il y a une différence entre les filles qui font des photos nues pour se faire connaître et les filles comme Anastasia qui font des photos de mode. C'est différent, dommage de la voir pénaliser” regrette-t-elle.

 "Ce sont de belles photos .. Il faut arrêter à un moment, nous sommes en 2020 et au lieu d’avancer, on régresse. Dommage que cette jolie France ne devienne que l’interdit” ajoute Valérie. Elle est rejointe par Jeanne : “Je me demande qui peut être choqué par ces photos en 2020 , il n'y a rien de pornographique dans ces photos. Dommage qu'elle ait dû démissionner”.
Anastasia Salvi
Anastasia Salvi © Jean-Louis Saintain - France Télévisions

Même quelques hommes soutiennent publiquement Anastasia Salvi : 

“C'est du n'importe quoi, ils les font bien défiler en maillot de bain devant des millions de téléspectateurs et de personnes présentes. Je ne vois pas ce qui est choquant dans ces photos” estime Emmanuel qui pointe la responsabilité du concours miss France de ne pas avoir fait de vérifications avant. “C'est là la première faute. Et il faudrait évoluer” dit-il.

"Sylvie Tellier vous me faites rire quand je vois comment vous êtes habillée à chaque apparition télé. Ce concours a besoin d'un bon dépoussiérage niveau règlement” estime Denis.

Luc souhaite bien du courage à l’ex-miss Franche-Comté évincée du concours de Miss France. “Il faut évoluer dans la vie” suggère-t-il au concours.

Je ne regarde plus cette mascarade hypocrite et tellement éloignée des femmes françaises.

Cécile

Dans les commentaires, le ton est parfois plus virulent pour défendre la condition féminine aujourd’hui. Pour Maude : “C’est complètement ridicule ces concepts miss France et tout le tralala ... il serait temps que ça s'arrête... C'est d'une autre époque, ça n'a plus lieu d'être !” s’insurge-t-elle.
 

“Totalement réac....les miss ne sortent pas du couvent. C’est quoi cette dictature qui rappelle aux femmes leurs conditions d'un ancien temps ! 

Garance

“Les responsables du comité miss France sont des intolérantes, qui n'ont aucune culture artistique... Elles en sont restées dans leurs règlements arriérés des débuts du comité !!!! À se demander si elles préfèrent pas que tout soit caché et voilé” s’interroge Béatrice. “Sinon on vit quand avec notre époque ?” conclut Céline.

Le règlement, c'est le règlement 

Ils sont quelques-uns néanmoins, à se ranger du côté de la décision du comité Miss France. Sylvie Tellier, directrice générale de la société miss France interrogée par l’Est Républicain a expliqué avoir découvert ses photos après l’élection d’Anastasia Salvi. Des photos jugées inapropriées et contraires au règlement. « Le règlement est simple. Si une jeune fille a fait par le passé, des photos en lingeries, nues ou à caractère pornographique, elle doit les soumettre au comité. Les photos d’Anastasia Salvi n’ont pas été soumises à l’appréciation du comité”.

Ceux qui soutiennent le comité Miss France invoque son règlement (à lire ici), signé et accepté par toutes les candidates. “Et une de plus. Chaque année des photos ressurgissent. Elle devait bien s"en douter. Pourquoi elle y aurait échappé et pas les autres ? Il fallait y songer avant. Quel dommage” écrit Mag.

Le règlement prévoit qu'une miss en lice pour le concours, "ne doit pas avoir participé à des séances photos, captations visuelles et/ou audiovisuelles et/ou tout type d’évènements susceptibles de permettre une exploitation auprès du public d’images représentant la candidate sans sous-vêtements ou vêtements laissant intentionnellement apparaître des parties intimes, à la seule appréciation de la société MISS FRANCE ORGANISATION, et/ou dans un contexte à caractère érotique ou pornographique". 

“Même si le règlement est nul, c’est un règlement. Pourquoi personne veut suivre les règlements chez nous. Mais c’est très dommage, car elle est juste très belle et elle nous aurait bien représenté” estime Laure.

Interviewée par l'Est Républicain, Anne-Laure Vouillot, déléguée régionale du comité Miss France estime : "On ne juge pas les photos d’Anastasia Salvi mais son mensonge". « Elle nous a menti. On ne pouvait plus avoir confiance en elle pour l’élection de Miss France» estime-t-elle tentant de mettre fin à la polémique. " Si certains trouvent le concours rétrograde, qu’ils ne le regardent pas ou qu’elles n’y participent pas" ajoute-t-elle.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
miss france culture people