“Nous avons été avec elle jusqu’à son dernier souffle”, Fée, petite chèvre dévorée à mort par un chien

Dans le Doubs, l’émotion est toujours vive quelques jours après la mort d’une petite chèvre pensionnaire de l’Evad'Parc  de Montenois non loin de Montbéliard. La piste d’un chien de chasse est privilégiée par le parc animalier qui prenait soin de cette petite chèvre blanche.

“Elle vivait sa meilleure vie là-bas, dans des conditions idéales, avec des personnes autour d’elle formidables. Nous avons été avec elle jusqu’à son dernier souffle pour lui dire au revoir, j’espère que ça lui aura permis de partir en paix. J’espère que les responsables seront retrouvés et condamnés !”. Sur sa page facebook, le propriétaire de l’animal ne décolère pas. Samedi 17 février, la chèvre qu’il avait confiée à ce parc animalier a été retrouvée gravement blessée près d’une cabane. 


“Elle était recouverte de sang en hypothermie” explique Agnès Ghielmini, gérante au micro de Damien Lefauconnier. Cette petite chèvre naine de 24 kilos aurait été victime d’un chien selon la vétérinaire qui l’a prise en charge. “Il y avait une multitude de lacérations, au niveau du cou, du poitrail, de la gorge… c’est presque sûr que c’est un chien, pour nous il n’y pas de doute” confie Fabienne Lentz, vétérinaire. Malgré les soins apportés très vite, la petite fée était en train de mourir. “Le propriétaire est venu une dernière fois voir sa chèvre. Et d’un commun accord, on a décidé de l’euthanasier” ajoute la vétérinaire au micro de Damien Lefauconnier.

Des chiens de chasse ?


La responsable de l’Evad’Parc a décidé de porter plainte contre X. La petite chèvre douce et peu farouche a sans doute été une proie facile. Ce parc qui accueille une cinquantaine d’animaux, volailles, lamas, moutons, chèvres n’en est pas à la première perte malheureusement. Une dizaine d’animaux sont déjà morts. “L’an dernier, on a réussi à attraper un chien de chasse qui a tué un coq devant nous” se remémore Agnès Ghielmini. Elle soupçonne une nouvelle attaque de chien de chasse sur l’innocente petite chèvre. 


La responsable du parc ne se dit pas contre les chasseurs. “On espère réparation et que les gens reconnaissent qu’il y a eu attaque” dit-elle. “J'espère qu’on arrivera à trouver une entente cordiale entre nous et les chasseurs, c’est important, et aussi qu’il n’y ait plus de chiens de chasse autour de notre site. Il y a nos volailles, nos animaux en question, mais aussi tous nos adhérents qui ne peuvent plus jouer tranquillement." 


Après la mort de Fée et la publication de plusieurs articles dans la presse, le président de l’association locale des chasseurs a promis de faire la lumière sur ce qui s’est passé. La chasse est provisoirement suspendue dans ce secteur.