• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Patrimoine : 2000 ans après, les légionnaires romains envahissent le théâtre de Mandeure

Reconstitution historique d'un camp militaire romain : c'est le spectacle organisé au théâtre gallo-romain de Mandeure, à l'occasion des journées nationales de l'archéologie / © France 3 Franche-Comté / Maxime Meuneveaux
Reconstitution historique d'un camp militaire romain : c'est le spectacle organisé au théâtre gallo-romain de Mandeure, à l'occasion des journées nationales de l'archéologie / © France 3 Franche-Comté / Maxime Meuneveaux

Dans le Doubs, le théâtre gallo-romain de Mandeure, classé monument historique, est en fête. A l’occasion des journées nationales de l’archéologie, il accueille une troupe de comédiens. Tous reconstituent la vie d’un camp militaire romain du 1er siècle de notre ère.

Par Raoul Advocat

Selon les archéologues, le théâtre gallo-romain de Mandeure, dans le Doubs, était le deuxième de Gaule par sa taille, 142m de diamètre. Il pouvait contenir jusqu’à 20000  spectateurs. Le théâtre faisait partie d'un vaste espace urbain de 180 hectares.

Camp militaire romain


A l’occasion des journées nationales de l’archéologie, le site accueille une légion romaine. La "Legio VIII Augusta". En réalité, une troupe de comédiens, spécialisés dans les reconstitutions historiques. Ils font revivre le quotidien d’un camp militaire romain.

Au programme, jusqu’à dimanche, des animations gratuites. Les visiteurs pourront découvrir la tente du centurion et son mobilier, goûter à la cuisine du légionnaire, échanger avec les militaires en costumes historiques, assister à des manœuvres et à des tirs de catapulte.

Mandeure journées archéologie
Une troupe de comédiens fait revivre l'époque romaine au théâtre gallo romain de Mandeure; Intervenants : Vincent Merkenbreack, président de l'association Human-hist, Françoise Cubaynes, Pierre Mougin, archéologue au syndicat intercommunal de Mandeure-Mathay. Reportage : V. Hirson et M. Meuneveaux.Montage : P. Gomez.



A lire aussi

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus