Bethoncourt : 18 remplaçants sont arrivés dans l'école primaire Mandela après la découverte d'un cas de Covid-19

Un enseignant de cette école primaire du pays de Montbéliard dans le Doubs a contracté le coronavirus. 17 de ses collègues sont placés en quatorzaine. 

© Florence Petit - France Télévisions
Ce lundi 7 septembre, quasiment tous les enfants sont revenus en cours. La première semaine de la rentrée a été marquée par la découverte d'un cas de covid chez un enseignant de l'école Nelson Mandela. Son état de santé est rassurant, mais 17 de ses collègues sont considérés comme des cas contact par l'Agence Régionale de Santé, car ils avaient déjeuné ensemble sans masque. Ces enseignants vont être testés mardi 8 septembre et sont en attendant en quatorzaine, par principe de précaution.

Vendredi 4 septembre au lendemain de l'annonce du cas positif dans cette école située en zone d'éducation prioritaire, les élèves avaient été accueillis par quelques adultes seulement. Les parents avait été sollicités pour garder si possible leurs enfants. L'école a bien sûr été désinfectée. 

Le rectorat a enclenché très vite un mouvement de remplaçants. Des enseignants venus de Montbéliard, Besançon et Pontarlier vont venir palier l'absence de leurs confrères dans cet établissement. "L'école fonctionne normalement. Le protocole a été suivi à la lettre par la mairie, l'école et les services de l'Education Nationale" indique Bertrand Thiebaut, inspecteur de l'éducation nationale.

Dès vendredi, une celluse de crise avait été enclenchée dans cet établissement scolaire, avec des médecins, et psychologues qui ont travaillé à rassurer les parents. Mais ce matin, beaucoup s'interrogent : "Je me demande pourquoi les enseignants n'ont pas été testés avant la rentrée. Je crois que tout le monde se pose la question. Et les enfants également pourquoi n'ont ils pas été testés ? Ce matin, les enfants sont perdus, et n'ont plus leurs repères. Il y a une grosse angoisse des parents et des enfants" explique une maman devant l'école. 

Pour ce père de famille, la crainte est présente : "le covid n'arrive pas comme ça en claquant des doigs, on n'a pas trop le choix de mettre les enfants à l'école, mais je se suis pas rassuré". 

Aucune classe ou école n'est fermée à ce jour dans l'académie de Besançon pour raison de Covid-19.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation