Coronavirus : une classe de mer de Poligny dans le Jura rapatriée de Quiberon après la découverte d'un cas de Covid-19

La classe de mer de ces élèves de CM2 n'aura duré que quelques jours. Un enfant a été testé positif au coronavirus en Bretagne. 
Un cas de covid parmi des enfants d'une classe du Jura partie en classe de mer à Quiberon.
Un cas de covid parmi des enfants d'une classe du Jura partie en classe de mer à Quiberon. © Thierry Creux - maxPPP
Les 25 élèves et les adultes qui les accompagnent étaient partis mercredi 2 septembre de Poligny dans le Jura. "C'est une institution cette classe de mer, depuis 40 ans, les élèves de CM2 partent 10 jours à la rentrée à Quiberon" explique Dominique Bonnet, le maire de Poligny, capitale du Comté.

Un enfant identifié comme cas contact


Cette année, le voyage n'aura pas duré longtemps. Le rectorat indique que le lendemain de l'arrivée des enfants, un élève a été identifié comme cas contact par les équipes de "contact tracing" gérées par les caisses d'assurance maladie. Cet enfant a été en contact avant de partir en Bretagne avec une personne ayant contracté le coronavirus. L'enfant a aussitôt été isolé à Quiberon puis testé le lendemain sur les recommandations des agences régionales de santé de Bourgogne-Franche-Comté et Bretagne. L'enfant est positif au Covid-19. Ses parents sont venus depuis le Jura pour le chercher, indique le rectorat de Besançon. 

Le reste du groupe va être rapatrié dans les prochaines heures avec des mesures sanitaires préventives. Les enfants devraient rentrer mardi 8 septembre indique la mairie. Les enfants et enseignants réaliseront des tests de dépistage à leur retour dans le Jura. Il faut un certain délai entre le moment où vous avez côtoyé un malade, et le moment où le test doit se faire. 

À son retour, la classe se poursuivra pour ces élèves de CM2 placés en "quatorzaine", mais à distance, afin d'assurer la continuité pédagogique, indique le rectorat.

À Poligny, certains parents s'étaient inquiétés du maintien de ce voyage scolaire en Bretagne. "Tout le monde pensait qu'il allait être annulé" confie une Polinoise contactée par France 3 Franche-Comté.  


Quiberon, cluster covid-19 cet été 


La station balnéaire de Quiberon a fait parler d'elle pendant l'été. Fin juillet, un cluster y avait été détecté. 72 personnes, avaient été testées positives, la plupart avaient entre 18 et 25 ans. Les plages avaient été fermées la nuit. 

Le Morbihan, ne fait pas partie des 28 départements actuellement en zone rouge pour la circulation active du coronavirus. 

Le voyage scolaire des jeunes jurassiens a été autorisé, sur les bases du respect du protocole sanitaire mis en place dans l'Éducation nationale en cette rentrée. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation