Bethoncourt : un sentier pour redécouvrir l'histoire des mines

© Laurent Brocard - France Télévisions
© Laurent Brocard - France Télévisions

Dans le pays de Montbéliard, la commune de Bethoncourt inaugurait ce mercredi 13 novembre un circuit dédié à l'histoire des puits de mine dans le bois de la Voiranne. Exploitées de 1690 à 1886, elles ont fait travailler une quarantaine de mineurs.
 

Par Vanessa Hirson

« N’allez surtout pas dans la forêt », cette recommandation Bernard Flukiger, Bethoncourtois de naissance et aujourd'hui président de l'association  pour la mise en valeur et la sauvegarde du patrimoine de Bethoncourt, l’a souvent entendue quand il était petit. D’ailleurs tous les parents interdisaient à leurs enfants de s’y rendre.

Parce que le bois de la Voiranne n'est pas comme les autres. Il est jonché de mines d’1 mètre à 3 mètres de diamètre et jusqu'à 40 mètres de profondeur pour la plus grande ! Un danger à l’époque mais une richesse pour les paysans au 17e siècle.


Des mines de fer pour gagner un peu d'argent

En 1690, les paysans de Bethoncourt demandent au Duc de Wurtenberg l’autorisation d’extraire des mines de fer pour les vendre et bénéficier de ressources complémentaires. Requête acceptée. Ils ramassent tout le minerai se trouvant à la surface.

Puis l’industrie s’y intéresse à son tour mais elle, elle creuse des puits et des couloirs pour en trouver davantage. Une forge à Audincourt et une deuxième à Chagey voient le jour. L’exploitation des mines est à alors à son apogée et elle fait travailler une quarantaine de mineurs. En 1850, l’exploitation se fait sur encore 300 hectares. Trente cinq ans plus tard, l’exploitation atteignait son rendement maximum avec 43 000 quintaux métriques. 


Le patrimoine de Bethoncourt mise en lumière

A partir du milieu du 18e siècle, la Lorraine et l’Écosse, avec un minerai de moins bonne qualité mais d’un prix de revient trois fois inférieur, fait concurrence et en 1886, les forges d'Audincourt et de Chagey ferment entraînant avec elle la fin de l’exploitation des mines de Bethoncourt.

Aujourd’hui, neuf mines sont visibles. Elles sont depuis quelques jours balisées pour que chaque Bethoncourtois et les touristes puissent s’y rendre en toute sécurité.

 
Bethoncourt : un sentier pour redécouvrir l'histoire des mines
Reportage V.Hirson et L.Brocard avec Bernard Flukiger Président de l'association pour la mise en valeur et la sauvegarde du patrimoine Bethoncourtois Jean André Maire (SE) de Bethoncourt


 

Sur le même sujet

Les + Lus