Ce qu'il faut savoir quand on a été sinistré lors de l'orage du samedi 25 juin

Bart commune sinistrée après les orages du 25 juin / © Christophe Socrate
Bart commune sinistrée après les orages du 25 juin / © Christophe Socrate

Les habitants de 100 communes du Doubs ont été touchés par le violent orage du 25 juin. Et, plus particulièrement, le nord du département avec 46 municipalités concernées dans le Pays de Montbéliard. Le sous-préfet de Montbéliard vient de préciser ce qu'il fallait savoir quand on a été sinistré. 

Par Isabelle Brunnarius

Jackie Leroux-Hertaud, sous-préfet de Montbéliard a précisé que ses services allaient tout mettre en oeuvre pour que les dossiers soient rapidement instruits. A ses côtés, Caroline Debouvry, présidente du syndicat régional des agents d'assurance, a donné également quelques conseils. 


Quand vous avez perdu vos papiers :

Une procédure accélérée a été mise en place pour renouveller les cartes d'identité, passeports, permis de conduire, carte grise ou titre de séjour. Les personnes qui ont perdu leurs papiers lors des intempéries de la nuit de vendredi à samedi, peuvent adresser leurs demandes à leur mairie qui transmettra à la prefecture. 

Que faire de tout vos objets sinistrés ?

Surtout ne pas les jeter ! Il faut tout photographier avant de nettoyer et garder les objets endommagés. Dans la mesure du possible, retrouvez les factures pour commencer à évaluer les pertes. Pour l'immobilier, vous pouvez commencer à faire des demandes de devis. Et bien sûr, faire une déclaration de sinistre auprés de votre assureur. 

Quand allez-vous être indemnisés ?

Même si certains assureurs peuvent verser des avances sur sinistre, il faudra attendre plusieurs mois pour être dédommagés. 

Ce qu'il faut savoir sur la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle : 

Si vous habitez une des 100 communes du Doubs concernées, vous transmettez votre dossier à votre maire avec les photos de votre sinistre.Le maire ensuite fera une demande de reconnaissance auprés de la préfecture. Munis de ses explications détaillées des dégâts et des photos, les services de l'Etat vont instruire les dossiers. Un rapport de Météo France complétera ce document qui sera ensuite transmis, le plus rapidement possible, au ministère de l'intérieur. Une commission qui siège une fois par mois se réunira et rendra son avis. Puis, un arrêté ministériel sera publié.

La représentante des assureurs insiste sur l'importance de la rédaction de cet arrêté ministériel. Dans le cas des sinistres de la nuit du 24 au 25 juin, il s'agit à la fois de ruissellement, d'innondations et de coulées de boues. Si ces mots ne sont pas mentionnés, certains dédommagements ne pourront pas être pris en compte. 

Que faire lorsque l'arrêté ministériel de déclaration d'état de catastrophe naturelle sera publié ?

Les particuliers auront dix jours pour envoyer leur demande de remboursement à leur assureur. Attention, en cas de reconnaissance d'état de catastrophe naturelle, il y a une franchise de 380 euros pour les particuliers et de 1520 euros pour les entreprises. Un montant qui peut changer en fonction du plan de prévention des inondations de la commune de résidence. 

Combien est-il tombé de pluie dans la nuit de vendredi à samedi ?

D'après Météo France, dans le Doubs ( hors secteur de Besançon), il est tombé, entre 1 et 2 heures du matin, 45 litres d'eau au m2 par heure. Soit l'équivallent de deux semaines de pluie dans le Doubs en une heure ! 
Pour le Territoire-de-Belfort, il y a eu deux orages, l'un juste après minuit puis un second vers 4 heures du matin. Au total, il est tombé l'équivallent de trois semaines de pluie en 5 heures dans ce secteur ( 93 l/m2 par heure); 
Quand au vent, il y a eu des pointes de 90 km/h vers Sancey-le-Grand. 
Des phénomènes qui arrivent, en moyenne, tous les 30 ans. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus