Désert médical : "on va devoir faire 40 km aller-retour", des patients écœurés après le départ de trois médecins du Doubs vers un village voisin

Trois médecins de Pont-de-Roide (Doubs) vont déménager à 20 km dans la petite commune d'Anteuil. Meilleures conditions de travail et nombreux avantages économiques, ce départ fait grand bruit dans ce secteur touché par la désertification médicale.

"J'étais complètement renversée quand je l'ai appris et même encore maintenant je suis émue quand j'en parle" confie Rocelyne suite au déménagement de son médecin traitant.

Sur les six médecins installés à Pont-de-Roide-Vermondans, trois d'entre eux vont rejoindre les locaux associatifs d'Action Philippe Streit situés à Anteuil, petite commune située à environ 20 km. Leurs patients sont contraints de les suivre car, dans ce secteur touché par la désertification médicale, impossible de trouver un médecin qui accepte de nouveaux patients. 

"C'est regrettable car on vieillit et on a besoin d'avoir un corps médical pas loin de chez-soi. À présent on va devoir faire 40 km aller-retour sur une route difficile. Mon mari sera obligé de m'emmener alors qu'ici, c'était plus simple" explique cette patiente du cabinet depuis plus de 30 ans. 

De "meilleures conditions de travail" 

Ces trois médecins justifient leur départ par l'obtention de "meilleures conditions de travail" car ils déplorent une "surcharge de travail grandissante ces dernières années". Les délais allongés pour obtenir un rendez-vous avec eux ont déjà donné lieu à des agressions verbales de leurs secrétaires.

En déménageant au sein des locaux de l'association Action Philippe Streit, les Dr Barbier, Jouffroy et Barre avancent bénéficier d'"une logistique plus facile" et ainsi dégager du temps au profit de leur pratique médicale. Des discussions sont en cours avec l'ARS, l'agence régionale de santé pour se constituer en tant que maison médicale. La présence d'autres professionnels de santé (sages-femmes, kinésitérapeutes et psychologues) est aussi avancée pour offrir une meilleure coordination des soins aux patients. 

Loyer à 1 euro, aide d'installation et défiscalisation

Derrière ces arguments se cachent aussi de nombreux avantages économiques : 

  • Ces médecins s'installeront pour un loyer annuel d'un euro symbolique. Dans un communiqué écrit, ces médecins veulent relativiser et avancent qu'ils auront des frais supplémentaires de secrétariat. 
  • Anteuil (comme Pont-de-Roide) est classée comme une "zone d’intervention prioritaire" (ZIP), ce qui offre, à chaque médecin qui s'y installe, une aide d'installation de 50 000 euros (CAIM) versée par l'Assurance Maladie. Les Dr Jouffroy et Barbier y sont éligibles, contrairement au Dr Barre qui en a déjà bénéficié en s'installant à Pont-de-Roide. 
  • Contrairement à Pont-de-Roide, Anteuil est un désert médical considéré comme une "zone de revitalisation rurale". À ce titre, les médecins pourront bénéficier d’une exonération fiscale pendant 5 ans (dégressive ensuite pendant encore 3 ans), conformément aux textes en vigueur. Cette aide fiscale relève des finances publiques et non de l'ARS. 

Cette situation est jugée "déloyale" par le maire (DVG) de Pont-de-Ronde-Vermondans, Denis Arnoux.

Les moyens qui sont mis en place se font au détriment des territoires. Il faudrait que ces aides soient allouées aux médecins qui sortent des études et à ceux qui vont s'installer dans des territoires en souffrance mais pas à ceux qui partent d'un territoire en difficulté vers un autre.

Denis Arnoux

Maire (DVG) de Pont-de-Ronde-Vermondans

Dans sa commune qui représente un bassin d'environ 8 000 habitants, Denis Arnoux avance que près de 42% de la population a 60 ans et plus. Les trois médecins restants sont eux-mêmes proches de la retraite.

Face à cette situation l'ARS annonce "la mise en œuvre de dispositifs (assistants médicaux, infirmiers de pratique avancée...) permettant aux médecins [restants] de gagner du temps médical et maintenir une offre la meilleure possible".

Le déménagement du cabinet médical est prévu pour le 10 juin prochain. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité