"Il a une proximité avec la jeunesse que d’autres n’ont pas", Jordan Bardella séduit les jeunes à Montbéliard

Pour son deuxième meeting de campagne en vue des élections européennes, Jordan Bardella, président du Rassemblement National, s’est invité à Montbéliard ce 22 mars. Un évènement qui a rassemblé environs 2 000 personnes au cœur de la salle de la Roselière.

Après Marseille, Jordan Bardella, président du Rassemblement National, Jordan Bardella, a choisi Montbéliard pour son deuxième meeting de campagne en vue des élections européennes. A ses côtés, Géraldine Grangier, députée Rassemblement National de la 4e circonscription du Doubs et Julien Odoul, député RN de l'Yonne. Une rencontre qui a attiré beaucoup de jeunes de moins de 25 ans, et même des mineurs.

Une proximité avec la jeunesse

Une heure avant le discours, dans la file d'attente, ils ont moins de 25 ans. Pour beaucoup, le frisson d'un premier meeting. "Jordan Bardella est une personnalité intéressante politiquement, qui m’intéresse particulièrement dans le cadre des élections européennes, confie une jeune fille mineure, accompagnée de son père, avant de rentrer dans la salle de la Roselière. Il porte un beau projet et pour la jeunesse, il représente un bel avenir pour la France. Il a une proximité avec la jeunesse que d’autres n’ont pas et je pense que c’est un gros atout." Des jeunes qui investissent la salle et qui espèrent "que les Français feront le bon choix le 9 juin". 

A peine le meeting terminé dans la salle comble, Jordan Bardella dégaine son portable. Une séquence de selfies qui va durer presque une heure. Et dans la foule qui s’agglutine autour du président du Rassemblement National, quasi exclusivement des jeunes. Certains le suivent pendant tous ses déplacements, comme c’est le cas d’un groupe de Mosellans qui, pour certains, ont déjà assisté à celui de Marseille. "Encore un très bon meeting de Jordan Bardella. On espère le voir bientôt en Moselle, ça serait un honneur de le recevoir". Une jeunesse en total accord avec les idées de Jordan Bardella : "L’objectif, c’est d’éviter une escalade en Ukraine et en Russie et pour cela, il faut voter cette alternative qu’est Jordan Bardella et dire non à Macron et à l’Europe fédérale", explique assurément un jeune, drapeau français à la main.

Montbéliard, terre industrielle

Mais le candidat RN n’est pas là par hasard, à Montbéliard, cette terre industrielle liée à l’automobile et secouée par les changements. "Les décisions irréalistes de la Commission de Bruxelles, c’est par exemple l’interdiction dès 2035, de la vente de véhicules thermiques au profit du tout électrique", dénonce Jordan Bardella devant la foule, qui hue cet exemple.

De l’automobile au déclassement, il n’y a qu’un pas, rapidement franchi. "Le déclassement, c’est ce sentiment d’impuissance qui conduit les générations actuelles à se dire qu’elles vivront peut-être moins bien que les précédentes. C’est cette frustration de voir que les efforts fournis ne sont pas récompensés comme ils le méritent", poursuit le président du RN. "C’est un bonhomme comme ça qu’il nous faut, déclare un retraité présent dans la salle. On paye, on paye, pour qui ? Pour ceux qui ne travaillent pas, pour les migrants. Il faut arrêter."

Pour un des jeunes venus assisté au meeting, « l’immigration est trop importante aujourd’hui, et ça apporte des problèmes financiers et sociaux. Je pense que c’est quelque chose qui n’est plus tenable aujourd’hui."

Jordan Bardella, le candidat qui n’a pas 30 ans, séduirait donc une partie des retraités et des jeunes.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité