La gauche n'évite pas une dangereuse élection législative partielle dans le Doubs

Pierre Moscovici / © FABRICE COFFRINI / AFP
Pierre Moscovici / © FABRICE COFFRINI / AFP

Pierre Moscovici, nouveau commissaire européen a démissionné aujourd'hui de son mandat de député français comme le règlement l'y obligeait. 

Par Sophie Courageot

La lettre de démission de l'ex-ministre est arrivée mardi à l'Assemblée. Pierre Moscovici était député de la 4ème circonscription du Doubs. 

"Pierre Moscovici ne peut pas occuper deux mandats le jour de l’entrée en fonctions de la nouvelle Commission européenne », avait précisé il y a quelques jours un porte-parole du président Jean-Claude Juncker.

Paris aurait préféré repousser la démission de Pierre Moscovici, pour permettre son remplacement automatique par son suppléant, Frédéric Barbier, sans passer par la case élection. 

Le scrutin doit se tenir dans les trois mois. Dans un contexte national défavorable, la gauche risque de perdre un nouveau siège à l'Assemblée Nationale. 

L'UMP annonce qu'il a investi Charles Demouge pour briguer cette circonscription.

La gauche pourrait perdre la majorité au Palais Bourbon


En cas de défaite, le groupe socialiste de l'Assemblée ne comprendrait plus que 288 membres, alors que la majorité absolue est de 289.

Démissionnera, démissionnera pas ...

Retour sur une journée riche en rebondissements avec l'analyse du blog politique

Sur le même sujet

Les + Lus